PARTAGER

patriots_logo131111Ces playoffs sont placés sous le signe de la gentillesse et des compliments. Après Aaron Rodgers et Richard Sherman, au tour de Bill Belichick avec Andrew Luck.

Interrogé sur le jeune quarterback des Colts mercredi, le coach n’a pas manqué de fleurs.

« Il a beaucoup de forces, et pas de faiblesses », a assuré Belichick au cours de sa conférence de presse. « Il a un superbe futur devant lui. Il a déjà fait beaucoup de choses depuis qu’il est dans la ligue, et je suis sûr que d’ici la fin de sa carrière il peut dépasser beaucoup de gars. »

« Luck est difficile à mettre au sol. Il court très bien. Il est athlétique. Il peut sortir de la poche et récupérer des yards avec ses jambes. […] Il est fort, il est fort dans la poche, il a de la force dans le bas du corps. Il a des jambes puissantes. Il est souvent difficile à attraper, il y a des gars sur lui et il peut lancer le ballon. »

Pour Belichick, Luck est même plus dur à mettre au sol que Ben Roethlisberger, et il faut faire attention à lui en permanence. Le coach parle même du joueur des Colts comme du « sixième receveur dans le jeu de passe », parce qu’il faut toujours le prendre en compte. Et il n’hésite pas à le qualifier de « grand quarterback. »

Tant qu’il était sur les compliments, Belichick a aussi quelques mots pour les Colts.

« Nous avons beaucoup de respect pour tous nos adversaires. C’est l’équipe la plus forte que nous ayons joué cette année. Les Colts sont une très bonne équipe. »

Luck aura aussi sûrement plein de compliments pour ses adversaires.

PARTAGER