PARTAGER

Aaron rodgers

Il ne reste plus qu’une seule marche avant d’atteindre le soleil de l’Arizona et le Super Bowl. Aucun calcul n’est possible. Le programme est chargé et les stars au rendez vous. La première finale sera celle de la NFC avec les Packers qui se déplacent chez les Seahawks. Puis New England accueille Indianapolis pour la finale AFC.

Les quatre équipes présentes ont déjà remporté le titre suprême, mais Andrew Luck est le seul quarterback titulaire (jouant ce week-end) qui n’a pas encore une bague. L’expérience comptera beaucoup.

149.2 d'évaluation en divisional pour Russell Wilson... Qui dit mieux ?
149.2 d’évaluation en divisional pour Russell Wilson… Qui dit mieux ?

Coup d’envoi dimanche à 21 heures.
Seattle Seahawks (1) – Green Bay Packers (2)

On ne pouvait rêver mieux dans la NFC. Les deux têtes de série de la conférence se rencontrent en finale. Russell Wilson contre Aaron Rodgers, la ville de la pluie contre la ville de la neige, une attaque de feu contre une défense de fer. Les superlatifs manquent pour parler de ce match. En semaine 1, les champions en titre avaient battu leurs homologues du Wisconsin. Nul doute que les verts et jaunes voudront prendre leur revanche.

Encore une fois avec ces deux équipes, les spectateurs auront droit à une vraie opposition de style. Les Seahawks reposent sur une solidité défensive à toute épreuve. Meilleur défense statistique, sa défense aérienne est sans conteste la meilleure que l’on ai vu dans la ligue depuis des années. Si les Packers veulent avoir une chance, il n’auront pas le droit de commettre une seule erreur. Le soucis de plus pour Green Bay, c’est que Aaron Rodgers joue sur une seule jambe. Alors certes, il a réussi un match presque parfait contre Dallas, mais contre une défense de Seattle beaucoup plus robuste, comment pourra-t-il tenir ?

La défense de Green Bay également aura du travail. Russell Wilson est toujours aussi efficace et Marshawn Lynch fait toujours aussi mal. A l’image du supplice (ou de la légende urbaine) de la goutte d’eau sur le front, ses courses incessantes finissent toujours par faire craquer l’adversaire. La défense des Packers avait eu beaucoup de mal lors du match d’ouverture de la saison, avec un Lynch qui avait sorti un grand match. Si il réitère la même performance, la défense de Green Bay sera forcée de rester longtemps sur le terrain.

Lors du dernier Super Bowl, les Seahawks ont prouvé qu’une grosse défense était la meilleure solution pour gagner un titre. S’ils étouffent Rodgers et les siens, ils auront de nouveau l’occasion de montrer leur talent lors du Big Game, dans deux semaines.

Bill Belichick veut sa quatrième bague
Bill Belichick veut sa quatrième bague

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 0h40
New England Patriots (1) – Indianapolis Colts (4)

C’est la 5ème fois en 11 ans que les Patriots et les Colts s’affrontent en playoffs. Et c’est la 4ème fois que cette rencontre de playoffs s’avère être la finale de la conférence AFC. Si cela ne ressemble pas à une grosse rivalité, rien n’y ressemble. Le soucis historique, c’est que depuis l’arrivée d’Andrew Luck, les Patriots ont toujours battu les Colts par 21 points d’écart, minimum. La tâche s’annonce lourde pour Indianapolis.

Les Patriots sont une véritable machine de guerre. Parce que leur attaque s’adapte toujours, ils trouvent toujours une solution. Lors de leur opposition en saison régulière, Belichick avait parié sur le jeu au sol. Bien lui en a pris puisque New England a marché sur la ligne défensive des Colts pour inscrire de multiples touchdowns au sol. La même recette avait été utilisé en playoffs l’an dernier. Seulement, les Colts semblent s’être ressaisis dans ce secteur de jeu. En bloquant bien C.J. Anderson la semaine dernière, Indianapolis a montré que la défense pouvait très bien relever son niveau de jeu. Les Patriots sont prévenus.

Reste une grosse menace, elle s’appelle Rob Gronkowski. Le tight end des Patriots est un véritable poison pour les défenses adverses. Les Colts devront trouver une solution pour le bloquer car sinon il va accumuler les gros gains. Andrew Luck, de son côté, devra faire attention à ne pas faire d’erreurs. Si la défense des Patriots a laissé Joe Flacco faire son show pendant les 30 premières minutes du match de dimanche dernier, elle l’a bien bloqué en fin de match, faisant les ajustements nécessaires.

Ce match semble promis aux Patriots car en plus de l’expérience, ils possèdent toutes les armes pour arrêter les Colts. Mais après avoir mis au tapis Peyton Manning, il semblerait que l’appétit d’Andrew Luck a encore de la place pour faire tomber une légende vivante de plus.

PARTAGER

55 Commentaires

  1. Hate d'y etre. Mais arreter aussi avec cette idee recue de la pluie, il pleut moins ici qu'a New York ou meme plein de villes du Sud.
    Aujourd'hui, Blue Friday a Seattle, beaucoup de maillots dans les rues, le drapeau du 12e homme plante sur la Space Needle, des initiatives un peu partout…La tension monte et, croyez moi que les gens ici ne sont pas si confiants que ca et s'attendent a une lutte acharnee.

    PS : Pour ceux qui bavent sur les fans des Hawks, allez faire un tour sur la page FB des Packers voir le deferlement de haine de leurs supporters….Comme quoi, on se vaut tous. Perso, je respecte beaucoup les Packers et j'aime beaucoup leur equipe. Dommage qu'on joue contre eux, j'aurais adore eliminer les 49ers ou les Cards.

    • Il pleut moins en quantité à Seattle qu'à New York où il y des pluies orageuses mais plus en nombre de jours (150 jours à Seattle contre 120 jours à New York)

    • Oui, j'avais lu des trucs dessus le climat de seattle au sujet de the killing. Beaucoup de jours gris, pas mal de crachin, mais pas d'énormes pluies, et un temps changeant sur la journée. Un temps océanique type breton, en moins pire que la pointe finistère.
      Vivement dimanche pour ce match.

      • Yes, on a un climat oceanique. La difference, c'est que les etes sont splendides. En gros, du 15 juin a fin septembre, tu es sur d'avoir du soleil et entre 22 et 30 degres. Il arrive souvent qu'il ne pleuve pas une goutte pendant 40 jours. Par contre, le reste du temps…J'ai connu un mois de mars ou il a plu quasiment sans discontinuer…

  2. ça va être très compliqué pour mes packers. Ils ont les moyens de mettre une grosse pression sur rodgers qui n'aura pas forcément les jambes pour s'échapper et comme leurs DB sont très forts, il sera difficile de trouver en très peu de temps les WR. De plus, leur attaque terrestre va mettre notre ligne défensive au supplice… bref, il faudra un immense rodgers pour créer l'exploit.
    Dans l'autre match, ça me semble plus ouvert, la défense des colts étant bien meilleure ces dernières semaines, mais comme celle des patriots n'est pas mal et n'aura pas à faire face à un jeu de course aussi dévastateur que celui des ravens, on devrait avoir un match plus serré que l'an passé. Avantage à l'équipe à domicile qui a une plus grande expérience et fera moins d'erreurs à mon avis.
    En tous cas, profitons bien de ces matchs !

  3. C'est excellent parce que toutes les affiches possibles annoncent du lourd pour le Super Bowl. Au final Indiannapolis/Green Bay semble improbable, mais pourquoi pas !

      • Les Seahawks restent quand même les grands favoris ^^
        J'espère surtout qu'en cas de défaite, personne ne se cache derrière la blessure de Rodgers, ce serait dommage

      • Si Rodgers est dans le même état que contre les cowboys, c'est clairement pas 100 %…. par contre je suis d'accord pour lacy, je pense qu'il va être en forme

      • Vous êtes les champions en titre, vous êtes quasiment invincible à domicile, vous avez la meilleure défense aérienne de la ligue et Rodgers n'est pas à 100% (ou alors faut lui décerner un oscar pour sa performance contre les Boys) ! Vous êtes largement les favoris.
        Faut arrêter et assumer un peu ! 😉

  4. Depuis le mois de novembre je pronostic Patriots Packers, j’en ai jamais été aussi près. Cependant, un Rodgers diminué contre la meilleure défense de la ligue, cela risque d’être compliqué, avec en plus le 12 ème homme, et l’excellent R. Wilson. Malgré tout les Packers sont là, et ce qu’ils ont montré face à Dallas me font penser qu’ils ont leurs chances. Quand aux Pats, quoi dire sinon…..GO PATS !

  5. La défense des Seahawks est énorme, mais l'attaque des Packers est la meilleure, tous sa peut s'annihiler !
    Pour moi la clef c'est Willson, pas le ballon du match, mais le QB !
    La capacité des Packers a contenir Wilson et ses improvisation dévastatrice a la Kap, pourrai faire pencher la balance en notre faveur !
    Gros match a venir ! GO PACK GO !

  6. Les Packers ne vont pas faire le poids face aux Seahawks a Seattle !!!

    Les Colts ont des chances de faire trembler les Patriots mais les Pats devraient s'imposer a l'expérience dans leur antre !!!

  7. S'il vous plaît… Go Packers. J'adore déjà cette équipe à la base déjà, mais là c'est important. Je pense pas que je pourrais supporter un deuxième titre d'affilée des Hawks…

  8. pour le coup je serais avec les packers, j'avoue qu'un SB pats-seahawks serait alléchant mais voir deux fois les mêmes têtes lors d'un SB c'est pas marrant (sauf quand c'est les patriots 😀 )

  9. GB va boucher un joli coin à la plupart des commentateurs, je vis le dis. Leur équipe et surtout leur Rodgers me plaisent à souhait.

    Après, si QB n’est pas en forme, mon message devient caduc, en effet.

    Patriot n’aura même pas à jouer. SB rêvé Nin… euh, GB-NE.

  10. on peut toujours espérer voire même rêver à 2 jolis matchs bien disputés…mais je crains fort 2 massacres en règles ! Comment GB peut-il espérer avec rodgers sur une jambe, une défense un peu suspecte malgré des noms ronflants et à Seattle en plus ? Quand aux colts ce serait pour moi la surprise de l'année ! Donc un SB seahawks-pats me parait couru d'avance…

  11. Plus que 3h, la pression monte petit à petit…
    J'vois les Seahawks gagner bien sur, mais j'ai quand même un infime qu'on gagne, c'est le supporter qui parle je crois !
    En tout cas, quoiqu'il arrive, très fier de mon équipe et de leur saison !

  12. Je vois une boucherie. La défense des Seahanks est tellement forte. Mais j'aurais mon maillot des Packers sur le dos.
    Pour l'autre match, Brady va faire le boulot une fois de plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE