PARTAGER

seahawks_logo131Lorsque Marshawn Lynch a transpercé la défense des Saints en 2011, les sismographes voisins du stade des Seahawks avaient enregistré une secousse.

Dimanche dernier, le coureur de Seattle a encore fait bouger la terre. Selon ESPN, le dernier touchdown de Lynch et la conversion à deux points qui a suivi ont provoqué un tel mouvement dans le public qu’une secousse plus forte que celle de 2011 a été enregistrée. Son surnom : « dance quake. »

De nouveaux tremblements ont été enregistrés sur la feinte de field goal et le touchdown de la victoire.

PARTAGER