PARTAGER

BECKHAM

Le 31 janvier, la NFL va remettre ses trophées individuels de fin de saison. En attendant, pendant toute la semaine, la rédaction de Touchdown Actu vous livre ces choix.

Aujourd’hui, les rookies de l’année.

Alain Mattei – News, podcast
Offensif : Odell Beckham Jr (New York Giants)
Les débuts ont été compliqués, mais Odell Beckham a rapidement montré qu’il était bien le meilleur receveur d’une cuvée pourtant riche en talents. Au-delà des réceptions spectaculaires, il est surtout un monstre statistique, et les Giants ont trouvé un des moteurs de leur attaque pour les années à venir.

Défensif : Khalil Mack (Oakland Raiders)
Excellent contre la course et pas maladroit non-plus au moment de mettre la pression sur le quarterback, Mack est avec Derek Carr l’autre bonne pioche des Raiders cette année. Deux beaux motifs d’espoir pour cette franchise.

Raphael Masmejean – News, podcast
Offensif : Odell Beckham Jr. (New York Giants)
Pas franchement une surprise. Avec seulement 12 matchs, le rookie a cumulé 91 réceptions pour 1305 yards et 12 touchdowns. Surtout, le rookie a été monstrueux cette saison et a redonné espoir aux fans des Giants pour l’avenir, une chose pas mince ces dernières saisons.

Défensif : Aarond Donald (Saint Louis Rams)
Drafté dans une équipe avec une ligne défensive pourtant très riche, le petit defensive tackle s’est imposé comme une évidence au fil de la saison. Impressionnant de mobilité et de puissance pour son poste, Donald rayonne sur le terrain par son talent. Auteur notamment de 9 sacks, il est devenu une pièce essentielle de son équipe et postule déjà pour le titre de All-Pro dans les saisons à venir.

Raoul Villeroy – News, podcast
Offensif : Odell Beckham (New York Giants)
Je pense qu’on est tous d’accord là-dessus. Même sans sa réception de fou furieux, Beckham Junior a illuminé la fin de saison des Giants, chose suffisamment rare pour être souligné. Et puis… non mais vous avez vu cette réception ?! Sérieusement, il a de la glu dans les mains. Il peut aller très très loin en NFL, c’est tout ce que je lui souhaite.

Défensif : C.J. Mosley (Baltimore Ravens)
J’ai beaucoup aimé Mosley cette année. Déjà, ses stats sont impressionnantes : 125 plaquages, 3 sacks et 2 interceptions. Mais j’ai trouvé qu’il s’était bien intégré dans une défense des Ravens qui se revendique (avec raison) comme l’une des plus redoutées de la ligue. Et Mosley a tout de suite su s’adapter et tenir le rang malgré son statut de rookie. Quand on sait que les Ravens ont connu un début de saison un peu houleux, je trouve encore plus admirable d’avoir réussi à performer de la sorte.

Benoit Jamet – Chronique portraits
Offensif : Odell Beckham Jr (New York Giants)
Des stats hallucinantes sur ses 12 matches disputés, LA réception de l’année, une histoire sympa sur laquelle je me suis penché, le receveur des Giants a été l’une des stars de cette saison NFL. C’est pour moi un No Contest sur ce prix.

Défensif : Aaron Donald (St Louis Rams)
Tous les résumés de la draft 2014 le disaient: les Rams avaient sans doute mis la main sur le steal de cette classe. Et le Defensive Lineman n’a pas décu pour sa saison rookie, avec ses 48 plaquages, 9,5 sacks et 2 fumbles forcés. Avec une année de plus d’experience, nul doute que le #99 des Rams sera bientôt un candidat au titre de « Défenseur de l’Année »…enfin en attendant qu’un autre #99 ne laisse un peu de chance à ses concurrents.

Mehdi Jullien – News
Offensif : Odell Beckham Jr. (New York Giants)
Un phénomène tout simplement. Un futur très grand d’après moi. Il est capable d’action de génies comme sa réception (la plus belle réception que j’ai jamais vu) face aux Cowboys. Avec ses 91 réceptions pour 1 305 yards et 12 touchdowns en seulement 12 matchs, il est sans conteste le rookie offensif de l’année.

Défensif : Ha Ha Clinton-Dix (Green Bay Packers)
Le free safety a réussi à s’imposer dans l’une des meilleures franchises de la NFL. Il a eu des bonnes statistiques aux Packers et a permis de solidifier le back field de Green Bay.

Nicolas Meichel – News, chronique rookies
Offensif : Odell Beckham (New York Giants)
Odell Beckham a tout simplement réussi l’une des plus incroyables saisons de l’histoire pour un rookie. En seulement 12 matchs, il a totalisé 91 réceptions pour 1 305 yards et 12 touchdowns ! Si on était conscient de son talent et de ses énormes qualités athlétiques, on ne pensait qu’il allait exploser à ce point. Tout simplement injouable…

Défensif : Aaron Donald (Saint Louis Rams)
Régulier et complet tout au long de la saison, Aaron Donald s’est imposé non seulement comme le meilleur linemen défensif parmi les rookies, mais comme l’un des meilleurs joueurs à son poste dans toute la ligue ! Auteur notamment de neuf sacks cette saison, Donald a eu un impact immédiat sur son équipe, que ce soit au niveau du pass-rushing qu’au niveau de la défense contre la course.

Romain Therasse – Graphiste
Offensif : Mike Evans (Tampa Bay Buccaneers)
C’était un de mes joueurs préférés lors de la précédente Draft, c’est à la fois un choix du coeur et un choix logique à mes yeux. 12 TDs, seul rookie a avoir réalisé plus de 200 yards à la passe lors d’un match, plus de 1000 yards à la passe réceptionnés, des QBs pas très bons, Evans a surnagé dans l’attaque des Buccaneers.

Défensif : Khalil Mack (Oakland Raiders)
Forcement, fallait bien que je place un joueur de mon équipe chérie dans ce classement ! Même si les Raiders ont enfin trouvé leur franchise QB, ils ont aussi trouvé leur playmaker en défense ! Mack a participé à tous les matchs de la saison, joueur très constant durant les matchs, 84 tackles, 4 sacks, 1 forced fumble.

Axel Perrichet – News, chronique histoire
Offensif : Teddy Bridgewater (Minnesota Vikings)
Un peu de partialité et surtout d’originalité. En battant 91 records de franchise, Teddy a montré le peu de pertinence de juger un joueur sur son Pro Day plus que sa carrière universitaire. 6 victoires en 12 matchs, la 3e quarterback rookie le plus précis de l’histoire, les Vikings tiennent (peut-être) enfin leur franchise QB.

Défensif : Anthony Barr (Minnesota Vikings)
Soyons partiaux et originaux (une fois de plus). Vu comme un projet au moment de la draft, Anthony Barr n’a pas tardé à s’adapter. Un développement supersonique. Dans un rôle hybride et malgré une saison écourtée, il a multiplié les plaquages et les gros jeux. S’offrant même le luxe d’arracher le ballon et d’inscrire le touchdown de la victoire face aux Bucs en prolongation.

Nelson Caignard – News, previews
Offensif : Odell Beckham Jr. (New York Giants)
Beckham a été le seul rayon de soleil du côté des Giants cette saison. Alors certes il y a son catch historique, mais sur les 12 matchs qu’il a joué il a accumulé des statistiques assez folles. 1300 yards, 12 touchdowns, ramené à une saison de 16 matchs, cela aurait fait 1700 yards et 16 touchdowns. Pour un rookie c’est assez phénoménal. Son physique atypique et ses capacités footballistiques lui promettent un grand avenir en NFL. A condition qu’il continue de travailler dur.

Défensif : Aaron Donald (Saint Louis Rams)
Une saison très propre pour un rookie à son poste. Sa première partie de saison n’a pas été extraordinaire mais il s’est bien rattrapé. Avec 9 sacks et 47 placages il finit très bien. Il a réussi à sortir de grosses performances contre les grosses équipes et c’est là qu’il m’a impressioné. Malheureusement pour lui il y a de la concurrence au titre de rookie défensif de l’année cette saison.

Paul Harrer – News
Offensif : Odell Beckham (New York Giants)
Réceptions incroyables, rouleau compresseur de yards… Odell Beckham n’était pas le receveur le plus attendu mais il a surnagé cette année. Et pourtant, ses rivaux ont été très performants. Et pourtant, il a vu son début de saison gâché par une blessure. Mais Beckham est juste incroyable, je suis totalement fan et je ne pense pas être le seul.

Défensif : Kyle Fuller (Chicago Bears)
Je ne suis pas le plus objectif mais ne me jetez pas de pierre ! Kyle Fuller a été incroyable cette saison, mais la défense ignoble des Bears a totalement éclipsé les bons débuts du jeune cornerback. Dès ses premières sorties, il a été très productif et s’est imposé comme un titulaire en puissance. Des débuts à l’image d’Ha Ha Clinton-Dix chez les rivaux du Wisconsin.

Clément Orione – Chronique Tableau Noir
Offensif : Zack Martin (Dallas Cowboys)
Le poste de guard est devenu l’un des éléments clés des attaques moderne. En effet, la pression défensive pouvant maintenant arriver par les Nose Tackle ou les Defensive Tackle, il est crucial de pouvoir bloquer l’intérieur de la ligne. En provenance de Notre Dame où il avait déjà brillé, Zack Martin a tout simplement été l’un des meilleurs éléments de la meilleure ligne offensive. Et le football commence avant tout par le travail des lignes donc certes ce choix est moins clinquant qu’un Odell Beckam Jr, mais je pense que Zack Martin perdurera bien plus à très haut niveau au vu de sa première saison.

Défensif : Khalil Mack (Oakland Raiders)
Au vu de la saison du rookie Raiders, les Texans peuvent vraiment se poser la question s’il n’aurait pas fallu choisir l’ancien de l’Université de Buffalo avec le premier choix. Mack a en effet apporté un énorme impact à la défense des Raiders et a longtemps semblé être le seul a surnager lors du naufrage de début de saison. Capable de lutter contre la course tout comme rusher le passeur adverse, Khalil Mack risque de briller très longtemps dans la NFL.

Pierre Chambaud – Chroniqueur
Offensif : Odell Beckham Jr (New York Giants)
Une réception qui cache la forêt. Non seulement son catch face aux Cowboys est superbe, mais sa saison entière est énorme. Dans la end-zone, il se multiplie, et ses mains deviennent des aimants. Dans une classe composée de gros receveur (Watkins, Evans…), il s’est imposé naturellement. En ratant quatre match. Costaud.

Kevin Zermatten – News
Offensif : Odell Beckham Jr. (New York Giants)
Incroyable ! En seulement 12 matches, il a mis tous les fans de football dans sa poche. Il réalise une des meilleures saisons de l’histoire pour un rookie. Avec 91 réceptions pour 1305 yards et 12 TD sur ces 12 matches, il a littéralement fait explosé toutes les attentes placées en lui au point de faire oublier Sammy Watkins, Kelvin Benjamin et Mike Evans qui ont tous trois réussis une belle saison. Le rookie des Giants était tout simplement plus fort. Il devra confirmer l’an prochain car dorénavant, tout le monde l’attend au tournant.

Défensif : C.J. Mosley (Baltimore Ravens)
Une machine à tackler. Extrêmement régulier et autant efficace contre la passe que contre la course, Mosley a su s’adapter au jeu NFL dès ses premières foulées sur les terrains de la grande ligue. De plus, il est le leader de son équipe aux tackles avec 133. En devançant dans cette catégorie son coéquipier Daryl Smith qui soit dit en passant est un excellent linebacker, le rookie des Ravens montre vraiment tout son potentiel. On peut ajouter à ses statistiques 3 sacks, 1 fumble forcé et 2 interceptions qui ne font qui confirmer sa bonne saison. C’est Ray Lewis qui doit être content !

Kévin Renaudet – News, chronique MVP
Offensif : Odell Beckham (New York Giants)
Comment pourrait-il en être autrement ? En ayant manqué toute la préparation et le début de saison, Odell Beckham a fait littéralement exploser les compteurs et fait oublier l’absence de Victor Cruz. Véritable aimant à passe, Eli Manning a pu se régaler puisque le rookie aura été capable d’attraper tout et n’importe quoi.

Défensif : Chris Borland (49ers)
Lui aussi a manqué le début de saison, cantonné au banc de touche. Mais ça, c’était avant que Patrick Willis ne se blesse et que le jeune linebacker crève l’écran à sa place. Au final, en regardant ses statistiques finales (107 plaquages, deux interceptions, un sack), impossible d’imaginer qu’il n’a participé que de façon très limitée aux cinq premiers matchs de la saison.

Thomas Silva – News
Offensif : Odell Beckham Jr. (New York Giants)
Ils sont nombreux parmi les rookies à pouvoir postuler à cette récompense mais Odell Beckham s’est montré vraiment impressionnant. Statistiquement, il est déjà un des tous meilleurs receveurs de la ligue avec 91 réceptions, 1305 yards et 12 touchdowns en seulement 12 matches ! Du jamais vu depuis Randy Moss ! De plus, il est un régal à voir jouer et peut devenir rapidement le chouchou de beaucoup de fans NFL, pas seulement des Giants. En tout cas, à lui seul, il est déjà un motif d’espoir pour le futur du côté de New York.

Défensif : Khalil Mack (Oakland Raiders)
Certes, Mack n’a pas posté les statistiques d’un C.J. Mosley ou d’un Aaron Donald cette saison. Mais il est unanimement reconnu comme une vraie menace que ses adversaires se doivent de prendre en compte. Ainsi, par sa simple présence sur le terrain, il oblige l’opposition à s’ajuster et ouvre des brèches pour ses coéquipiers. Il est déjà une terreur derrière la ligne de scrimmage et il ne lui manque que très peu de choses pour multiplier son nombre de sacks. Une vraie bonne pioche pour les Raiders.

Lucas Vola – News
Offensif : Odell Beckham Jr. (New-York Giants)
Qui d’autre ? Rapide, athlétique, avec de (très !) bonnes mains, Odell Beckham Jr. a tout pour devenir un très grand. Plus que ses statistiques impressionnantes pour un rookie, en seulement douze matchs qui plus est, c’est l’impression de domination qui restera de sa première année dans la ligue. Le receveur a pris le dessus sur les meilleurs cornerbacks de la ligue (pas vrai Richard Sherman?). Il fait partie de ces rares joueurs présents en NFL (ou en NBA) pour qui l’échauffement devient un événement à part entière à regarder.

Défensif : Aarond Donald (Saint Louis Rams)
Alors que quelques doutes subsistaient sur sa capacité à affronter les lignes offensives en NFL, Donald trompe les sceptiques. Il a rapidement compensé sa (relative) petite taille par une vitesse et une technique qui a mis en difficultés quelques uns de ses adversaires. Ses 9 sacks le place deuxième meilleur plaqueur de quarterback chez les défensive tackles (derrière Marcell Dareus). Le troisième choix de la dernière draft a même eu l’honneur de participer au Pro-Bowl cette année. Le joueur des Rams a donc un bel avenir devant lui, il ne reste plus qu’à prouver.

Luzier Robin – Instant ciné
Offensif : Joel Bitonio (Cleveland Browns)
Certes Odell Beckham est une future superstar et mérite amplement le trophée, mais Joel Bitonio a été l’un des artisans de la saison plutôt encourageante des Browns. Et après quelques gros échecs ces dernières années, cette cuvée de linemen offensifs est dors et déjà impressionnante.

Défensif : Aaron Donald (Saint Louis Rams)
Il s’est imposé au sein d’une défense des Rams déjà très forte et très fournie, et promet de la rendre terrifiante dans les années à venir.

Les scores
Offensif : Odell Beckham (12), Mike Evans (1), Teddy Bridgewater (1), Zack Martin (1), Joel Bitonio (1)
Défensif : Aaron Donald (6), Khalil Mack (4), C.J. Mosley (2), Anthony Barr (1), Ha Ha Clinton-Dix (1), Kyle Fuller (1), Chris Borland (1)

Qui est votre rookie offensif de l'année ?

View Results

Loading ... Loading ...

Qui est votre rookie offensif de l'année

View Results

Loading ... Loading ...
PARTAGER

28 Commentaires

    • Sans la saison de dingue d'OBJ, Bridgewatter était quand même un candidat très sérieux pour l'OROY et Barr sans sa blessure qui me fait à sa saison, pouvait être DROY.

      Et puis déjà qu'aucun joueur des vikings n'a été sélectionné pour le pro Bowl, un peu de reconnaissance çà fait du bien!

      • Cj Mosley à son mot à dire dans cette histoire. Même si on sait que ça n'a pas une haute valeur, il a été sélectioné au pro bowl, pour un rookie c'est plutôt pas mal.

        C'est dommage que Borland n'ai pas participé au début de saison parce que il a été franchement énorme. Son surnom veux tout dire "the tackling machine".

        • J'adore CJ Mosley, je voulais que les Vikings le sélectionnent à la draft, mais Aaron Donald a dominé sa position comme aucun autre rookie défensif cette année (je l'adorais aussi lui d'ailleurs, mais on a ce qu'il faut niveau DT à Minny). Mais t'as raison CJ est pas loin dans mon top rookie défensif de l'année.

      • Bridgewater a battu 91 records de franchise ?
        Alors que les Vikings ont eu des QB comme Favre, Culpepper (son duo avec Moss était irrésistible), Gannon, Moon et Tarkenton ?
        Alors là il a fait très très fort ! (à moins que ça ne soit que des records anecdotiques…)

        • Beaucoup de records de rookie. Mais tu connais les Ricains, en terme de stats anecdotiques, ils sont champions.

          Mais les stats qui parlent le plus selon moi sont : 64.4% de passes complétées (3e meilleur rookie de l'histoire) et 85.2 de rating (7e meilleur rookie de l'histoire). Sans Rudolph une grosse partie de la saison, avec le fantôme de CP84 et sans AP, c'est fort.

  1. Rookie défensif:Aaron Donald,le joueur que je voulais qu'on choisisse.Ce gars n'a pas la taille standard pour un DT,mais il compense avec son talent,sa vitesse et sa technique.Sa première saison est incroyable.
    Rookie Offensif:OBJ,le joueur que je suis content qu'on ai choisi.Sans lui notre jeu aérien aurait complètement coulé après la blessure de Victor Cruz.

  2. pour moi c'est martin le Oroy et aps parcequ'il a été en PO avec son equipe mais parcequ'il le mérite mais un guard n'est pas aussi visible qu'un rb wr qb donc pas étonnant qu'il ait peu de vote pour lui
    mais il a vraiment été bon cette année malgrès que j'aime pas trop les boys

      • Parce que sa saison a été pourri par les blessures donc j'attendrai un peu pour Clowney.
        Il faudrait un mec qui soit resté titulaire toute la saison en étant mauvais et sans problème de blessure.

      • Sévère ?!? Non, le ballon de plomb ne sanctionne pas seulement le niveau de jeu mais également, le côté médiatique :
        Buzz monumental avant le début de saison
        + Cirque médiatique extra-sportifs sur son hygiène de vie
        + Non-titularisation par rapport à un QB très moyen
        + Catastrophe footballistique lors de sa seule titularisation
        = Ballon de plomb !

        Puis Clowney y est pour rien, il était juste bléssé. Que peut-on lui reprocher ? Dans le pire des cas il est fragile, et alors c'est de la faute des Texans de l'avoir drafté en 1er choix.

  3. Cela fait plusieurs années (au moins 3 ans) que les Vikings place au moins 1 ou 2 joueurs dans la discussion pour les rookies de l'année (Harrison Smith, Cordarelle Patterson, Blair Walsh, Teddy Bridgewatter).
    C'est bon signe et encourageant pour les années a venir !

  4. Borland pour moi c'est un peu le OBJ de la defense ! Des stats hallucinantes en seulement 11 matchs en tant que titulaire ! (Sachant qu'il n'avait jusque là tackler qu à 7 reprises sur un total de 107 )

LAISSER UN COMMENTAIRE