PARTAGER

patriots_logo131111Bill Belichick n’est pas content. Encore plus que d’habitude. Samedi, alors que ce n’était pas prévu à la base, le coach des Patriots a décidé de donner une conférence de presse.

Pendant 23 minutes, le coach a abordé l’affaire des ballons dégonflés de la finale de conférence.

« Il n’y a jamais eu d’intention de compromettre l’intégrité du jeu. Je pense à 100% que moi et les Patriots avont absolument suivi les règles à la lettre », a assuré le coach.

Il a aussi expliqué que les Patriots ont fait eux-même des tests qui ont déterminé que la pression des ballons peut varier selon les conditions climatiques et qu’il a été difficile pour les quarterbacks des ballons légèrements moins gonflés lors de tests à l’aveugle.

Surtout, il a défendu son équipe.

« Physiquement et mentalement, c’est une équipe forte qui travaille dur, qui s’entraine dur, qui se prépare dur et qui a réussi tous les challenges que j’ai mis devant elle. Et je le sais parce que je travaille tous les jours avec eux. Cette équipe était la meilleure de l’AFC pendant la saison. Nous avons gagné deux matches en playoffs contre deux bonnes équipes. Meilleure équipe des playoffs. C’est ce qu’est cette équipe. Je le sais parce que j’ai été avec eux tous les jours et je suis fier de cette équipe. »

Rarement Belichick aura fait autant de sentiments. Maintenant, il aimerait passer à l’essentiel : le Super Bowl.

« J’ai honte de parler du temps que nous avons passé à parler de tout ça par rapport au challenge important qui est devant nous », a-t-il d’ailleurs annoncé.

PARTAGER

11 Commentaires

    • Je suppose que devant l’ampleur du problème, ils ont fait des test eux aussi !

      Aller, plus que 1 semaine a parler de tout et de rien ! Apres on pourra se concentrer sur un vrai problème: Trouver les solutions contre défense de Seattle …

      GO PATS !!!!

  1. J’adore lire les textes de ceux que ça emmerde de voir les Patriots au SB. J’étais pour les Packers, mais ils ont perdus contre plus fort, et finalement, les 2 meilleures équipes, entraîneurs, joueurs vont jouer ce big game, ceux qui veulent tricoter autour perdent leur temps. La franchise la plus forte gagnera le match, si c’est Seattle, tant pis pour moi (même si j’aime beaucoup) , si c’est Brady, les détracteurs n’auront qu’à sortir leurs mouchoirs. Pour ceux à qui il en manque, cherchez la définition du mot objectivité.

LAISSER UN COMMENTAIRE