PARTAGER

seahawks_logo131Dimanche, le jeu au sol risque d’être l’une des clés du match. Si du côté des Patriots on ne sait même pas qui aura le plus de courses (LeGarrette Blount? Jonas Gray ? Shane Vereen?), pour Seattle la hiérarchie est on ne peut plus claire. Marshawn Lynch va jouer le plus possible.

Toutefois, Beast Mode est (presque) un être humain et comme tout le monde il a besoin de repos. Sur les actions où il est sur le banc, c’est Robert Turbin, le joueur de troisième année qui prend la relève.

Un remplaçant de 25 ans plutôt efficace au vue de ses stats avec plus de 4 yards par course en 83 portés en 2014. Une efficacité à laquelle il faut ajouter la  régularité car le running back n’a jamais manqué un match, saison régulière et playoffs compris. Pour finir, Turbin a enregistré seulement 2 fumbles sur les 300 ballons qu’il a touché en attaque depuis le début de sa carrière.

Des caractéristiques qui ne laissent pas insensible au sein de la franchise. A commencer par Darrell Bevell le coordinateur offensif des Seahawks.

« Il fait du super travail. Première chose, il comprend et adhère complètement à son rôle. Il ne se plaint jamais de la manière dont il est utilisé dans l’équipe. Il est toujours préparé. Si quelque chose arrivait et qu’il devait jouer chaque snaps, il n’y a aucun doute sur le fait qu’il le ferrai bien. », admire-t-il durant le média day. « C’est un très bon professionnel qui travaille dur dans son métier. Il essaye d’être meilleur chaque jour et fais attention à tous les détails. C’est le genre de gars que tu aimes avoir dans ce genre de rôle »

Face aux Patriots, comme depuis le début des playoffs, Robert Turbin devrait jouer aux alentours de 10 snaps. Mais c’est aussi pour cela que Seattle est une équipe avec autant de succès : les titulaires comme les remplaçants comprennent leur rôle et font ce dont l’équipe a besoin pour gagner.

PARTAGER

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE