PARTAGER

DSC00328

C’est la dernière ligne droite. Ce vendredi, les dernières conférences de presse se déroulaient au centre de presse, juste à coté de la NFL Experience, un immense espace dédié aux fans.

Une conférence de presse, c’est généralement l’art de parler pour ne rien dire. Rien d’intéressant ou de surprenant en tout cas. Dans le domaine, Roger Goodell a donné une masterclass.

Le grand patron de la ligue a beaucoup parlé, mais rien de concret n’est ressorti de son intervention, après une saison pourtant marquée par l’affaire Ray Rice, l’affaire Peterson, et plus récemment le DeflateGate.

Sur ce dernier sujet, la philosophie de vie de Goodell s’est d’ailleurs révélée en quelques mots.

« Que cela ait donné un avantage sportif ou pas (aux Patriots), c’est secondaire dans mon esprit par rapport aux fait que la règle a été enfreinte. C’est l’intégrité de notre jeu, et lorsque les règles sont enfreintes, nous prenons ça au sérieux. »

Il est comme ça Roger, il aime les règles.

La conférence de presse de Goodell a parfois pris des allures de tournée promotionnelle. L’info choc ? Il a commencé sa journée par 45 minutes de vélo elliptique.

Quelques heures plus tôt, Bill Belichick et Pete Carroll ont livré une performance plus agréable dans une intervention commune très souriante, qui a laissé transparaitre un réel respect entre les deux hommes.

L’expérience NFL à portée de porte-monnaie

Le centre des conférences de Phoenix est immense et se répartit sur quatre bâtiments. En plus du centre de presse, il abrite la NFL Experience, une zone d’activité dont l’entrée est facturée 30 dollars (5 dollars de réduction si vous portez un maillot des Cardinals !).

À l’intérieur, tout pour s’amuser et découvrir la NFL : ateliers pour lancer le ballon, 40 yard dash, stands pour découvrir la tablette utilisée par les joueurs, la fabrication des ballons, des maillots, stands d’autographes…

IMG_1604

Bien-sûr, il y a de quoi dépenser encore plus d’argent, avec un grand NFL Store et d’autres stands de produits dérivés.

Pour ceux que les médias intriguent, le Radio Row est également ouvert au public. L’occasion de se balader entre les plateaux des différentes radios et télés présentes. L’occasion donc de croiser certains animateurs vedettes et les joueurs qui viennent répondre à leurs questions pendant la semaine. En vrac ces derniers jours : Joe Montana, Drew Brees et beaucoup d’autres.

Singin’ in the rain

DSC00330

Dehors, la fête bat aussi son plein. Désertes dimanche, les rues de Phoenix sont désormais occupées par le Super Bowl Central et le Super Bowl Boulevard. Là encore, les animations côtoient les stands de restauration, une grande scène et les plateaux télé dans une odeur de barbecue qui n’a rien à envier aux meilleures manifestations syndicales.

Comme lors du Media Day, la promiscuité n’a rien à envier non plus aux meilleurs salons de la Porte de Versailles, les bovins (ou automobiles) en moins.

Le problème du jour ? La pluie, qui gâche un peu la fête.

La tension monte à Phoenix. Au fil des jours, la foule est de plus en plus nombreuse dans ces animations. La fête est bien là. Vivement le match !

L’instant gastronomique

Vous vous voyez ces enchiladas ? Le plus mauvais plat qu’il nous ait été donné de manger depuis un très long moment. On ne veut même pas savoir d’où vient la viande qui se trouvait là-dedans… Non, on ne mangera plus au restaurant de l’hôtel par flemme de ressortir.

IMG_1645

PARTAGER