PARTAGER

Rodgersune

Ce n’est pas cette saison qu’un joueur défensif décrochera le trophée de MVP. Samedi soir, c’est Aaron Rodgers qui a officiellement été élu MVP.

Grâce à une saison à 38 touchdowns et seulement 5 interceptions, le quarterback des Packers décroche donc cet honneur pour la deuxième fois de sa carrière.

Rodgers a obtenu 31 des 50 votes. J.J. Watt est second avec 13 votes. DeMarco Murray et Tony Romo ont tous les deux reçu deux votes, tandis que Tom Brady et Bobby Wagner ont chacun reçu une voix.

Une cuvée sans surprises

Pour les autres trophées, il n’y a pas eu beaucoup de surprises. Moteur de l’attaque des Cowboys, DeMarco Murray décroche le titre de joueur offensif de l’année. J.J. Watt est logiquement honoré en défense. Le joueur de Houston a même reçu l’intégralité des votes.

Chez les rookies, Odell Beckham décroche les honneurs en attaque, et Aaron Donald (Rams) est l’homme de l’année en défense.

Sans surprise non plus, Bruce Arians est le coach de l’année grâce à sa performance avec les Cardinals. Il s’agit de son deuxième titre de coach de l’année.

Le Comeback Player of the Year revient à Rob Gronkowski, tandis que Thomas Davis reçoit le Walter Payton NFL Man of the Year pour ses actions en-dehors du terrain.

La NFL a aussi délivré des trophées plus originaux. Todd Bowles est ainsi l’assistant coach de l’année, tandis que Tony Romo décroche le « Greatness on the road » Award.

PARTAGER