PARTAGER

seahawks_logo13Sale soirée pour Jeremy Lane. En interceptant Tom Brady, il espérait bien être l’un des héros du match. Mais sa rencontre s’est arrêtée au même moment, lorsque Julian Edelman s’est mis en travers de son chemin pour stopper sa remontée.

Les images n’étaient pas belles à voir, le verdict final est tout sauf une surprise : un bras cassé, a révélé la franchise. Ou plus précisément une fracture du poignet.

Jeremy-Lane

Une blessure qui devrait handicaper quelque peu sa préparation, mais ne devrait pas poser de problème à long terme à tenu à préciser Pete Carrroll. Les Seahawks ont payé cher son absence, son remplaçant Tharold Simon se retrouvant souvent dépassé par les événements.

Drafté au 6e tour en 2012, Jeremy Lane attaque la dernière année de son contrat de rookie. En espérant qu’elle se déroule mieux que la campagne 2014, amputée de 7 matchs à cause d’une blessure à l’aine et achevée avec une défaite au Super Bowl et un bras brisé en deux. Sale dimanche décidément.

PARTAGER

12 Commentaires

  1. Et oui. Loin de moi l'idee de chercher une excuse, car les blessures ne SONT PAS une excuse, il est quand meme evident que la defense n'etait que l'ombre d'elle-meme. On apprend aujourd'hui que Sherman et Chancellor vont devoir etre operes ainsi que tres probablement Earl Thomas. On ajoute a ca une fracture du bras pour Lane, une commotion pour Cliff Avril et Mebane absent…Donc plus aucun rapport avec la ''vraie'' defense, celle qui a amene l'equipe au SB.
    Mais cela ne change rien au fait que NE a merite sa victoire. Je persiste a penser (meme si on m'a longuement conspuer pour ca a propos des Cardinals) que les blessures ne sont PAS le fruit du hasard, mais d'une equipe qui etait usee jusqu'a la corde. On avait 18 matchs dans le reservoir, pas 19…Bravo aux champions.

    Rien a voir, un peu quand meme, article qui explique la position de plusieurs analystes justifiant le choix d'appeler une passe et pas un run sur le dernier play.
    http://www.msn.com/en-us/sports/nfl/football-anal

    J'espere ne pas entendre Alain et Raph dans le podcast crier au scandale sur ce play calling…:) Moi-meme qui suis un die hard des Seahawks et qui dois supporter a present les mines tristes de tous mes voisins, je pense que l'appel etait bon, Butler a juste fait l'action de sa vie. Et puis on aurait du les enfoncer avant, tant pis pour nous.

    • Pour autant le début de ton message m'a fait penser que faire des listes de blessés, c'était cheap, car tu t'en battais bien quand ça arrivait aux Cards cette année.

      Autant la suite de ton message me fait penser que tout n'est pas perdu pour toi ! 😉

      Il est clair que les Pats méritent leur victoire, mettre 14 – 0 en un QT et demi aux Hawks, faute faire c'est clair. Ce qui me fait le plus plaisir, c'est à propos du playcalling, car si une course aurait peut être été logique, le choix de la passe ne m'as pas choqué perso.
      Une course bien sur aurait convenu, mais franchement le front 7 des Pats a été super agressif tout le match, ils ont laissé Lynch s'échapper qu'une fois pour une quinzaine de yards, et ils l'ont même stoppé deux fois (je crois) sur des 3&1 ou 3&short donc pourquoi pas appeler une passe. Même si j'avoue que j'aurais appelé une play action, avec deux tracés exter du FB et du TE, et le tour est joué.

    • Appeler une passe je suis déjà pas fan, mais appeler une passe en slant au milieu de la défense en goal line … T'avais une chance sur deux qu'elle soit interceptée quand même !

  2. Je suis plus issu de la Nba concernant les sports US, mais je viens régulièrement sur ce site.Je deviens chaque jour un peu plus intéressé au Foot US. Ça me fais penser à la Nba quand elle était moins médiatisé.C'est du très bon travail.Ne lâcher rien…

  3. Le défense des pats a été bonne au 4ème quart jouant avec ses forces et ses faiblesses:
    – elle a remis la pression sur le QB (blitz à gogo)
    – d'autant que les CB sont à la pêche et notamment celui de gauche… A dégager celui là! ..

    Question: ce fût la stratégie de la première mi-temps, pourquoi au 3ème quart avoir changé de stratégie pour y revenir au 4ème .. à moins de noyer Carroll dans la lecture du jeu défensif… jeu dangereux mais avec Bill Bellichick… on ne sait jamais.

    Je conclus que le formule victorieuse des pats fût :
    – jeu défensif agressif faisant reculé Wilson.. qui eu du mal a improvisé hormis une course.
    – Une attaque menée par Brady "sang froid… glacial" alternant passe courte et run…, concédant qu' en passe longue, le Seawaks sont trop forts, mais n'est ce pas le propre des pats de s'adapter aux équipes ?

    juste une dernière chose: Brady gagne 4 SB sans WR playmakers… je suis désolé, donner lui un putain de Wr #1 et c'est le festival… (même si en 2007 avec R.Moss, il perd le SB vs Giants !)

  4. Bonne analyse. Derrière la fin de saison canon des hawks, un cravachage infernal sur les 8 derniers match qui ont fait du mal. Je les pas trouvé aussi tranchant sur les PO finalement.

    Pour Buttler, il a affirmé devoir son interception au fait d'avoir reconnu le jeu avant le snap.

LAISSER UN COMMENTAIRE