PARTAGER

une_dollars_160215

À partir de ce lundi, chaque équipe a le droit de « tagger » un de ses free agents. Qu’est ce que cela signifie ? Voici de nouveau les explications que nous avions mis en ligne l’an dernier, avec la mise à jour des chiffres.

Les types de tag

Chaque équipe ne peut tagger qu’un seul joueur. Lorsqu’elle le fait, elle a le choix entre trois types de tag.

Franchise tag exclusif
Si une équipe pose son le tag exclusif sur un joueur, le joueur n’a plus le droit de négocier avec une autre équipe et se voit proposer un contrat d’un an. La valeur de ce contrat est égale à la plus grosse somme entre : 120% de son ancien salaire ou la moyenne du salaire des 5 joueurs les mieux payés à son poste.

Lorsqu’un joueur signe un franchise tag exclusif, l’intégralité de son salaire pour l’année à venir est garanti.

Lorsqu’on parlé de joueur « taggé » sur le site sans préciser, c’est qu’on parle d’un tag exclusif.

Franchise tag non-exclusif
Ici, le joueur a le droit de négocier avec une autre équipe. S’il signe une proposition de contrat ailleurs, l’équipe qui l’a taggé a le droit de s’aligner pour le retenir.

Si l’équipe qui l’a taggé le laisse partir, l’équipe qui l’a signé doit aussi payer 2 choix du premier tour de la Draft en compensation.

S’il signe son tag non exclusif, le joueur reçoit un contrat garanti d’un an. Le montant de son salaire est issu d’un savant calcul entre les salaires des 5 meilleurs salaires des joueurs à son poste lors des cinq dernières années et leur part dans le salary cap.

Transition tag
Le mode de calcul est le même que pour le tag non-exclusif, mais avec la moyenne des 10 plus gros salaire. Le montant est donc moins important pour l’équipe.

Le joueur peut toujours négocier avec les autres équipes. S’il signe une offre, son équipe d’origine peut s’aligner. Si elle le laisse filer, elle ne reçoit aucune compensation.

Négociations
Un joueur taggé n’est pas obligé de signer son tag immédiatement. Souvent, les joueurs choisissent d’attendre. Car tant qu’ils n’ont pas signé, ils ne sont pas sous contrat et peuvent manquer des entrainements sans prendre d’amende. Attendre permet aussi de prolonger les négociations sur un contrat plus long.

Le risque de l’attente, c’est que l’équipe a le droit de retirer le tag a tout moment si le joueur n’a pas signé. Si cela arrive, il peut donc dire adieu à une année de salaire garanti et se retrouve free agent, souvent à un moment ou les équipes ont déjà dépensé le gros de leur budget.

Les joueurs taggés et leurs équipes ont jusqu’au 15 juillet pour trouver un accord sur un contrat de longue durée.

Peut-on être taggé plusieurs fois ?
Oui. Mais ça coûte cher. Un joueur taggé une seconde fois doit recevoir 120% du salaire qu’il a reçu lors de la saison écoulée avec le tag, toujours totalement garanti. Et si une équipe veut tagger un joueur une troisième fois, il doit recevoir le montant du tag des quarterbacks ou 144% de son salaire de l’année précédente (le plus gros chiffre des deux), quel que soit son poste !

Qui l’utilise ?
Toutes les équipes n’utilisent pas le franchise tag. Vu son coût, il est souvent réservé à des joueurs qu’il faut à tout prix conserver.

Jusqu’à quand ?
Les équipes ont jusqu’au 2 mars pour utiliser ou non leur tag.

Le montant du tag en 2015
Voici les chiffres estimés du franchise tag selon les postes (via NFL Network).

Position
Salaire
Quarterback
$18.51 million
Running back
$10.93 million
Wide receiver
$12.80 million
Tight end
$8.33 million
Offensive lineman
$12.92 million
Defensive tackle
$11.17 million
Defensive end
$14.78 million
Linebacker
$13.17 million
Cornerback
$13.05 million
Safety
$9.60 million
Kicker/punter
$4.12 million
PARTAGER