PARTAGER

nfl_logo1311Chris Johnson n’allait sûrement pas laissé passer son dernier licenciement sans se plaindre.

Cette fois, c’est dans le Rich Eisen Show que le Calimero des terrains de foot est allé se réfugier. Selon lui, les Jets lui ont menti au moment de l’embaucher la saison dernière.

« En gros, c’était une situation où j’allais être le numéro un, ou quelque chose du genre », a-t-il assuré lundi. « Il était toujours dit que les deux gars (lui et Chris Ivory) auraient du temps de jeu, mais, je crois que c’était après le deuxième match, ça a tourné et j’avais de moins en moins de temps de jeu. »

Pour Johnson, le coupable semble être l’ancien GM John Idzik.

« Je pense que beaucoup n’était pas du ressort de Rex Ryan. Parce que lorsque j’ai discuté avec Rex avant de signer avec les Jets, mon rôle et ma situation allaient être totalement différents de ce qui est vraiment arrivé. »

Et n’essayez pas de remettre le niveau de Johnson en cause !

« Cela n’a jamais été une situation ou mon coéquipier jouait mieux que moi. Cela n’a jamais été une situation où j’ai eu l’opportunité de montrer mes talents et d’être utilisé de la manière dont j’étais censé l’être. »

Pour Chris Johnson, c’est toujours la faute des autres.

PARTAGER

5 Commentaires

  1. je pense qu'il a eu sa chance plus d'une fois, mais bon avec 4 yds de moyenne par portée , on pouvait s'attendre à mieux venant d'un type qui se dit plus rapide qu'un guépard..

    • Ah bon ?
      T'es sérieux là, tu as suivi ses performances cette saison ?
      C'était souvent ça : Chris Johnson for no gain….
      J'attendais quelque chose de lui, on a eu rien, enfin si….1 TD

  2. Je ne suis pas un grand fan, mais être rb chez les Jets c'était pas évident tant le jeu offensif était téléphoné (qui s'attendait à voir lancer Geno?), du coup un profil à la Ivory s'en sort tant bien que mal, puissant, combattif, le profil plus explosif de CJ dur.

LAISSER UN COMMENTAIRE