PARTAGER

Pour un quarterback, il y a difficilement pire que de lancer une interception à un yard d’une victoire au Super Bowl.

Russell Wilson doit digérer ce cauchemar. Et il lui reste encore du boulot. Pour tenter de calmer un peu son esprit, le joueur des Seahawks s’est posé devant la caméra du Player’s Tribune.

« Un yard. Je mentirais si je disais que je n’ai pas pensé à ce yard pendant les 17 derniers jours », écrit-t-il sur l’article qui accompagne la vidéo. « Tout le monde veut savoir ce que je ressens. Et bien… C’est compliqué. Sortir du terrain en Arizona et voir les supporters déçus des Seahawks, c’était difficile. Comment pourrais-je ne pas avoir l’impression de les avoir laissé tombé ? J’ai essayé d’être positif, mais je ne suis pas parfait. Je me suis éloigné du jeu pendant trois semaines, j’ai essayé de m’échapper du football, de me vider l’esprit. Mais le plus drôle, c’est que je n’ai jamais eu autant envie d’aller en salle de musculation et de vidéo, et de continuer à pousser jusqu’à ce que nous soyons au Super Bowl 50. »

PARTAGER