PARTAGER

raiders_logo13Clap de fin. Il avait le choix entre une réduction de salaire ou un départ, il a finalement choisi la retraite. L’ombre de lui-même lors des deux dernières saisons, Maurice Jones-Drew n’est pas parvenu a donner un second souffle à sa carrière du côté de la baie de San Francisco. À tel point qu’il préfère raccrocher ses crampons, comme il l’explique lui-même sur Twitter.

Modèle réduit, compact et dynamique, MJD a fait le bonheur des Jaguars pendant 8 saisons. Sans grand succès malheureusement. Équipier de choc de Fred Taylor a ses débuts, il a repris le flambeau du vétéran avec succès, enchaînant 3 saisons au-dessus des 1300 yards entre 2009 et 2011.

Coureur, mais aussi receveur, l’ancienne mobylette de UCLA demeure l’un des meilleurs running backs de sa génération. Il tire sa révérence avec une moyenne de 4,4 yards par course et 79 touchdowns en 126 rencontres.

Une reconversion dans les médias ne devrait pas tarder à venir pour Maurice Jones-Drew, aussi à l’aise derrière un micro que sur le terrain.

PARTAGER