PARTAGER

miami_dolphins_logo2013Sur les deux dernières années, Jordan Cameron a souffert de trois commotions cérébrales. La dernière en date lui a fait manquer cinq matchs en 2014. Pourtant, le nouveau tight end des Dolphins le répète, il n’est pas inquiet.

« Si c’était une préoccupation pour moi, je ne serais pas là maintenant », explique Cameron dans les colonnes du Miami Herald. « J’ai vu beaucoup de spécialistes, j’ai parlé à de nombreuses personnes. Je n’ai aucune raison de m’inquiéter, et les Dolphins pensent la même chose. »

Le joueur de 26 ans est également revenu sur son arrivée à Miami. Un choix qui le satisfait.

« Le système est similaire à celui que j’ai connu il y a deux ans quand j’ai joué le Pro Bowl », a poursuivi le tight end. « En NFL, une grande part de votre succès dépend de la qualité du quarterback et de l’organisation, et ces deux éléments sont présents à Miami. »

Sélectionné au 4e tour de la draft 2011 par les Browns, Jordan Cameron exporte donc ses talents de Cleveland vers Miami pour y connaître une deuxième aventure. Après quatre saisons passées dans l’Ohio, il collectionne 47 matchs, 130 réceptions,  1 600 yards et 10 touchdowns.

Des statistiques qui pourraient être bien plus importantes si Cameron n’était pas aussi fragile.

PARTAGER

3 Commentaires

  1. Si Miami réussi à conserver Clay, ils auront vraiment de quoi satisfaire Tannehill.
    Clay – Sims – Cameron sont des TE très différents et complémentaires. En plus des nouveaux WR Tannehill sera plus à l'aise qu'auparavant.

LAISSER UN COMMENTAIRE