PARTAGER

patriots_logo131111Avec la signature de Vince Wilfork à Houston, c’est la fin d’une grande histoire d’amour entre le lineman et son coach de toujours Bill Belichick. Après onze ans passés à coacher le monstre Wilfork, Belichick a tenu à saluer son désormais ex-joueur comme il se doit.

Pour le coach, c’est tout simplement le meilleur joueur qu’il n’ait jamais coaché à ce poste.

« Peu de joueurs ont atteint ou atteindront le niveau très spécial qu’a Vince Wilfork, » a assuré Belichick. « C’est un grand champion et l’une des personnes les plus classes avec qui j’ai passé du temps – juste quelqu’un de gentil, honnête, généreux qui ne pensait qu’à son équipe, au football, à la victoire et à apporter de la joie aux autres. Il se peut que personne à ce poste n’ai jamais eu autant de force, de résistance, d’intelligence, d’instinct et de capacités athlétiques. C’est le meilleur lineman défensif que j’ai jamais coaché, un grand Patriot pour toujours dont la présence dans notre équipe va nous manquer mais dont la carrière remarquable chez les Patriots sera célébrée pour toujours. »

Des propos dithyrambiques de la part de l’entraîneur qui a tout de même eu d’autres grands noms sous ses ordres comme Richard Seymour, nommé dans l’équipe All-Decade pour les années 2000. Ou encore Michael Dean Perry, à Cleveland, six fois Pro Bowler. Sauf que Wilfork est au dessus.

Mais Belichick est un fin stratège. S’il pensait que Wilfork était encore au summum de sa carrière, il ne l’aurait probablement jamais laissé partir. Or même pour le meilleur lineman qu’il ait jamais eu à sa disposition, Bill Belichick est capable de le laisser aller voir si l’herbe est plus verte chez le voisin afin de déjà préparer la transition pour l’après-Vince Wilfork.

PARTAGER

6 Commentaires

  1. Wilfork c'était vraiment le gardien du temple des Patriots, avec lui pas moyen de passer par le milieu !
    Un tel point d'encrage n'a pas de prix pour une défense NFL !

LAISSER UN COMMENTAIRE