PARTAGER

cowboys_logo131Engager un joueur réputé pour ses problèmes en dehors du terrain ne fait jamais l’unanimité. Les Cowboys viennent d’en faire l’expérience. En signant Greg Hardy, Dallas a déçu plus d’un fan. Parmi eux, le maire de la ville, Mike Rawlings.

« En tant que supporter des Cowboys, c’est un coup de poing dans le ventre », a avoué le gouverneur dans le Dallas Morning News. « J’aime cette équipe jusqu’à la mort et je veux qu’elle batte les Eagles chaque fois que c’est possible. Mais, à un moment, je suis aussi un père et un mari respectueux, donc ce n’est pas une bonne chose. Je ne pense pas que je vais acheter un maillot de Greg Hardy. »

Depuis sa prise de fonction en 2011, Rawlings a toujours fait campagne contre les violences domestiques. Même si les charges contre Greg Hardy ont été abandonnées, il prend donc l’affaire très au sérieux.

« J’ai tout de suite appelé les Cowboys. Je voulais entendre leur version des faits. Ils m’ont dit qu’ils suivaient le joueur de très près », ajoute le Texan. « Je suis toujours un fan, mais ça ne veut pas dire que je suis d’accord avec toutes les décisions. Dans ce cas, je ne le suis pas. »

Si Hardy reste dans le rang et apporte toutes ses qualités à la défense de Dallas, peut-être Mike Rawlings changera-t-il d’avis. Même si aucune performance n’excuse ses fautes, le defensive end de 26 ans avait réussi 59 plaquages et 15 sacks en 2013, avant donc d’être rattrapé par son comportement.

PARTAGER