PARTAGER

bills_logo13Matt Cassel et E.J. Manuel ne sont certainement pas les meilleurs atouts offensifs des Bills. Rex Ryan en est tout a fait conscient. Le salut passera certainement pas le sol. Une bonne dose de jeu au sol sur laquelle le nouveau coach de Buffalo ne compte pas lésiner.

« Nous préférons courir, encore et encore, nous courrons 50 fois s’il le faut, » a expliqué le coach sur les ondes de la radio de Buffalo, WGR 550-AM.

S’il y a bien un coach dans la ligue a adopter pareille stratégie, il s’agie de Rex Ryan. À la tête des Jets l’an passé, ses hommes avaient couru 49 fois pour 277 yards face aux Dolphins, pour seulement 13 passes et 49 maigres yards. Un tactique pas vraiment payante pourtant, car les New-Yorkais s’étaient inclinés 16-13. Dans la NFL aujourd’hui, courir ne rime que très rarement avec succès.

« Nous ne somme pas naïfs au point de penser que nous pourrons nous en sortir comme ça, » explique Ryan. « Nous pouvons déployer d’autres armes et cause des cauchemars en couverture. Si vous voulez stopper notre jeu au sol en laissant tous les gros dans la boîte, qu’il en soit ainsi, nous pourrons vous punir de bien des manières sur l’extérieur. »

Car si les Bills sont loin d’avoir trouvé leur solution d’avenir au poste de quarterback, ils ne manquent pas d’armes offensives. En plus d’un quatuor de coureurs composé de LeSean McCoy, Fred Jackson, Anthony Dixon et Bryce Brown, ils pourront profiter de la vitesse et de la fraicheur de Sammy Watkins, Robert Woods, Percy Harvin et Charles Clay dans les airs.

PARTAGER

15 Commentaires

  1. Par contre, chez les Jets, les adversaires étaient plus tenté de lancer avec la DL de taré et les DB inexistant donc pas vraiment possible de suivre le rythme à la course quand ton adversaire fait que des passes.

    Mais là, chez les Bills, la défense est meilleure, elle peut tenir dans n'importe quel secteur et surtout, les RB des Bills sont meilleurs que ceux des Jets.

    Cette technique peut payer. Courir énormément et là play fake, BOOM missile sur Watkins, Harvin ou Goodwin

    • Et dans la plupart des matchs des Cowboys … et ceux des Seahawks … et ceux des 49ers … ah et pour les Steelers ça marche plutôt bien aussi …
      Bref, j'aime bien TDA mais là j'avoue que j'ai rarement lu de telles conneries …

      • Wouh 5 équipes sur 32, t'as raison je dis que des conneries :p Je veux bien reconnaître pour les Seahawks, mais pour les autres équipes ça tient autant au RB qu'au QB.

        Les Vikings avec un AP intenable en 2012 n'ont pas passé un tour de playoffs.

        • Euh … oui m'enfin dans le tas y'a une équipe qui vient d'achever une série de 3 finales de conf de suite et une autre qui vient d'enchaîner deux SB.
          Et sinon j'ai pris que des équipes qui gagnent et en NFL il n'y a pas 32 équipes qui gagnent il me semble.
          J'aurais pu aussi te citer les Ravens pré-Super Bowl, les Jets de 2010-2011, les Chiefs de ces deux dernières années, les Broncos de la fin de saison dernière … Et je suis sûr qu'en cherchant un peu je peux t'en trouver plein d'autres.
          Réussir en courant en majorité ça a rien d'impossible, c'est juste que la tendance aujourd'hui est à la passe.

          Ah, et les Vikings 2012 en dehors de AP et de l'OL y'avait pas grand monde. Alors ils ont beau être super bons, c'est pas ça qui va suffire à aller au Super Bowl. Et ça, ça a rien de nouveau (demande à Barry Sanders …).

          • T'as pas tort du tout. Le truc c'est que Rex Ryan ne parle pas de courir la majorité du temps (genre 35 courses contre 25/30 passes), mais jusqu'à 50 fois par match. Et quand ton attaque penche complètement, et pas juste un peu, vers la course, ça devient compliqué de gagner, voire impossible, de façon régulière. Le point de la phrase n'était pas de dire qu'une attaque qui s'appuie essentiellement sur un gros jeu au sol ne peut pas gagner, mais qu'une attaque qui se focalise presque exclusivement sur le jeu au sol, qui court plus de 40 fois par match, n'ira pas très loin.

            Pour gagner, il faut bien lancer un moment donné. Un super running back ça suffit pas.

          • OK, vu comme ça on est d'accord. Mais de toute façon il exagère quand il dit ça, je doute qu'il soit vraiment capable de faire plus de 40 courses.

LAISSER UN COMMENTAIRE