PARTAGER

ravens_logo131Torrey Smith envolé du côté de San Francisco, le groupe de  receveurs des Ravens est réduit à peau de chagrin. Mais pas de quoi inquiéter Steve Bisciotti, le propriétaire de la franchise, pour autant. Pour lui, la priorité est ailleurs.

« Nous avons absolument besoin d’un tight end, » explique-t-il. « Nous n’avons pas impérativement besoin d’un receveur. »

Et pourtant, en dehors du vétéran de 36 ans, Steve Smith, l’escouade du Maryland n’a pas de quoi effrayer les défenses adverses : Marlon Brown, Kamar Aiken et Michael Campanaro. Que des joueurs inexpérimentés et/ou limités, au profil essentiellement de receveurs de possession et qui n’ont pas dépassé les 25 réceptions l’an passé.

« J’ai une confiance totale en nos wide receivers. Donc je ne suis pas désespérément en quête d’un receveur, » conclut Bisciotti.

Il ne serait pas pourtant pas surprenant que les Ravens utilisent rapidement un de leurs choix sur un receveur. S’ils font le choix de la patience, Devin Smith, l’ancien d’Ohio State, pourrait être un ajout de qualité au deuxième tour. À moins qu’ils ne décident finalement d’adopter une stratégie plus agressive et de combler ce besoin dès le premier tour.

PARTAGER