PARTAGER

nfl_logo13Retiré depuis 2011, l’ancien choix de premier tour des Raiders en 2002 a profité de la retraite pour offrir ses conseils aux futurs joueurs NFL. Dans un livre intitulé New Money: Staying Rich, il explique comment devenir un athlète multimillionnaire et ne pas se ruiner. Un sujet qu’il ne connaît que trop bien. Et ce, malgré lui.

À peine sélectionné par Oakland, sa mère aurait décidé que son chèque de paye serait aussi le sien après tout. Pire encore, la facture pour l’avoir élevé durant toute son enfance serait d’un million de dollars.

« Peu après la draft, elle m’a dit que je lui devais un million de dollars pour m’avoir élevé au cours des 18 dernières années, » confie Buchanon à FOXSports.com. « Je n’avais jamais rien entendu de tel. Si ma mère m’a appris quelque chose, c’est que c’est la demande le plus désespérée qu’un parent puisse faire à son enfant. Quand on a un enfant, la norme veut qu’on lui donne tout ce que l’on a, et il ne doit rien en échange en dehors d’un minimum de respect et d’amour. Il n’est pas question d’arrangement financier. Si tu vieillis et as besoin de soins, et que tes enfants sont encore là pour t’aider, et bien tu es chanceux. Ça n’est pas inscrit dans le contrat social. »

S’il a judicieusement décliné de signer pareil chèque à sa mère, Phillip Buchanon lui a tout de même acheté une maison, comme (presque) tout bon joueur NFL fraîchement drafté le fait. Une maison qui s’est révélée bien plus coûteuse que prévu lorsque sa chère maman a commencé à lui réclamer de l’argent pour l’entretien non seulement de sa nouvelle demeure, mais aussi de son ancienne, qu’elle avait refusé de vendre.

« J’ai acheté une maison à ma mère, » explique l’ancien cornerback. « Je lui ai également conseillé de vendre son ancienne, dans laquelle j’avais grandi, après lui avoir mis un nouveau toit au-dessus de la tête, mais ma mère avait d’autres projets. Au lieu de vendre la maison de mon enfance, elle a décidé de la louer à ma tante. J’ai donc dû financer ma propriétaire en herbe de mère. Seulement, ça n’était pas un investissement. C’était un fardeau, puisque je n’avais pas droit au moindre intérêt dans les plans de ma mère. Pendant les sept années suivantes, j’ai continué à faire des prêts hypothécaires et à payer l’entretien des deux maisons. »

Jusqu’au jour où Buchanon a arrêté de donner de l’argent à sa famille, le tout après avoir perdu plusieurs centaines de milliers de dollars. Comme si les joueurs NFL n’étaient pas assez grands pour se ruiner tout seuls, il faut que leurs familles s’en mêlent…

PARTAGER