PARTAGER

Après six jours, soit presque 35 heures de délibération, les jurés du procès d’Aaron Hernandez ne sont pas parvenus à un verdict unanime. La Juge de la Cour Suprême Susan Garsh a donc renvoyé les 12 jurés chez eux avec interdiction de se renseigner sur l’affaire dans les médias ou d’en parler avec d’autres personnes.

L’ancien tigh end des Patriots a plaidé non-coupable pour le meutre d’Odin Lloyd en juin 2013. Si sa présence sur les lieux du crime a été reconnue, la défense a avancé le fait qu’Hernandez n’aurait jamais pris le risque de mettre sa carrière de footballeur en péril. Ce à quoi la partie adverse a répondu que l’ancien joueur aurait justement compté sur le fait que personne ne le croit capable de commettre un tel forfait.

S’il est convaincu du meutre de Lloyd, Hernandez sera condamné à perpétuité sans possibilité de faire appel. S’il n’était « que » témoin, il sera également condamné à perpétuité mais son dossier pourra repasser devant les tribunaux après 15 ans. Des charges pour port d’arme sont aussi au coeur de l’affaire.

Quoi qu’il arrive, Aaron Hernandez ne devrait pas sortir de prison avant un long moment. Dans une autre affaire, il est accusé de double meurtre et doit également être jugé.

PARTAGER