PARTAGER

 

Une_JordanPhillips_1604

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour de découvrir à travers une analyse et des vidéos certains des meilleurs prospects qui seront sélectionnés à partir du 30 avril à Chicago.

Jordan Phillips – Defensive tackle – 22 ans – Oklahoma – Junior

Taille : 1,97 m
Poids : 150 kilos
Position estimée dans la Draft : fin premier tour / 2e tour

Stats 2014 : 13 matches, 39 plaquages dont 7 pour perte de yards, 2 sacks, 1 passe déviée.

Pendant plusieurs mois, une légende a circulé sur le campus de l’université d’Oklahoma, celle d’un ours de 150 kilos capable de réaliser un backflip avec casque et épaulières. À l’approche de la Draft, cette rumeur a traversé les frontières de l’état et est devenue nationale, attisant la curiosité des observateurs NFL. Cet ours, c’est le nose tackle Jordan Phillips.

Vous l’aurez compris : l’ancien Sooner fait partie de ces phénomènes athlétiques gâtés par la nature. Sa prestation lors du Combine est allée dans ce sens, faisant preuve d’une excellente explosivité sur son premier pas et d’une impressionnante agilité latérale. Clairement, Phillips ne paraissait absolument pas subir ses 150 kilos. Le joueur est un monstre de puissance, spécialement dans le bas du corps. Et ce qui ne rassurera pas ses adversaires, c’est qu’il semble pouvoir prendre encore plus de masse musculaire.

Dans la plus pure tradition du nose-tackle, c’est un travailleur de l’ombre, n’hésitant pas à aller au charbon pour permettre aux autres membres du front seven de mettre fin à l’action. Il peut dérégler une ligne offensive depuis son milieu et il prend beaucoup de place. Ainsi, il est véritablement compliqué pour les coureurs d’entrer dans son champ d’action et d’en sortir debout. Techniquement, il place bien ses mains et il maîtrise quelques mouvements qui lui permettent de se défaire de son adversaire direct et de réaliser un gros plaquage dans le backfield. Au cours de ses années à Oklahoma, Phillips semble n’avoir démontré qu’une ébauche de son énorme potentiel.

Potentiel. C’est le mot parfait pour définir l’ancien Sooner. En effet, Phillips est loin d’être un produit fini et il demeure très frustre dans de nombreux secteurs de jeu. La faute à son manque d’expérience, lui qui n’a démarré que 17 matches depuis son arrivée à Oklahoma en 2011, en partie à cause d’un dos fragile qui l’a amputé de la majeure partie de la saison 2013. Ainsi il n’aura joué qu’une année complète en NCAA. Prioritairement, il devra apprendre à maintenir ses jambes fléchies pour ne pas exposer son buste et perdre en puissance. Il manque également d’efficacité dans le pass-rush et doit améliorer sa vision de jeu. Enfin, il devra devenir plus constant car il peut disparaître à certains moments du match.

En conclusion, Jordan Phillips est un véritable monstre athlétique avec de vraies lacunes techniques mais à très très gros potentiel. Il a peu de chance d’avoir un impact immédiat en NFL mais bien encadré, il a réellement les armes pour devenir l’un des tous meilleurs nose tackle dans les années à venir. Un pari certes, mais qui peut rapporter très gros.

Style comparable à : Terrance Knighton (Redskins)

Points forts :

– Monstre physique et athlétique
– Énorme potentiel
– Peut dérégler une ligne offensive depuis son milieu

Points faibles :

– Très frustre techniquement
– Manque d’expérience
– Déjà opéré du dos en 2013


Pro Comparison: Jordan Phillips par NFL-Official


Jordan Phillips runs the 40 par NFL-Official

PARTAGER