PARTAGER

Draft-LogoL’accusation n’est pas nouvelle, mais la plainte l’est. Erica Kinsman, qui a accusé Jameis Winston de l’avoir agressée sexuellement en décembre 2012, a décidé de porter plainte contre l’ancien quarterback de Florida State.

Il s’agit d’une plainte au civil, c’est à dire que Winston ne risque pas d’emprisonnement.

Cette plainte est le dernier recours de la victime présumée, car les poursuites pénales ont été abandonnées suites à une enquête particulièrement légère.

Erica Kinsman demanderait, selon Matt Baker du Tampa Bay Times, plus de 15000$ de dommages et intérêts. Si la demande de la plaignante ne semble pas insurmontable pour un futur quarterback NFL, elle fait ressurgir les doutes que beaucoup d’équipes ont sur le potentiel N°1 de la Draft qui a passé beaucoup d’heures ces derniers temps à redorer, avec pas mal de succès, l’image que le public a de lui. Cette nouvelle surgit à moins de deux semaines de la Draft et pourrait bien porter préjudice au principal intéressé.

Winston n’a jamais été arrêté pour l’incident car aucune plainte n’avait été déposée et que le bureau de l’avocat de l’État de Floride n’avait pas réussi à réunir assez de preuves pour procéder à l’arrestation de Winston.

Plusieurs médias américains avaient aussi mis en avant une enquête complètement bâclée.

PARTAGER