PARTAGER

p.j.-williams-ncaa-football-bcs-national-championship-florida-state-vs-auburn-850x560
Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 30 avril, 1er et 2 mai prochain à Chicago.

P.J. Williams – Cornerback – 21 ans – Junior – Florida State University
Taille 
: 1,83m
Poids : 88 kilos
Position estimée dans la Draft : 2e tour

Stats 2014 : 13 matches joués, 74 plaquages, 6,5 pour perte de yards, 11 passes défendues, 1 interception, 1 sack

Pour ceux qui suivent la NCAA depuis au moins un an, le nom de P.J. Williams ne vous est pas inconnu. Le cornerback a été élu MVP défensif du BCS Championship Game de l’an dernier lors de la victoire 34-31 des Seminoles de FSU face aux Tigers d’Auburn. Et le MVP offensif n’avait été autre qu’un certain Jameis Winston. Un an plus tard, voici Williams à la draft avec de solides arguments.

Extrêmement rapide, athlétique et imposant, il a réalisé une des meilleures performances du Combine à son poste. Ces qualités lui permettent d’assurer une pression constante sur les receveurs adverses qu’il n’hésite pas à bousculer au début de leurs courses. Il sent le bon moment pour jouer la balle en l’air et ainsi empêcher les receveurs de réceptionner la passe. Son impact physique se fait également sentir lorsqu’il vient donner un coup de main face à la course. Il n’a pas peur de délivrer de gros plaquages pour stopper les coureurs adverses.

Mais cette agressivité permanente peut lui jouer des tours. Il va déjà devoir faire attention à ne pas provoquer trop de fautes avec des contacts illégaux sur les receveurs, les règles étant très strictes en NFL sur ce point. De plus, son amour manifeste pour le contact le rend moins impliqué lorsqu’il doit couvrir en zone, plus loin de la ligne d’engagement. Et il a légèrement tendance à s’adapter au niveau de l’adversaire. Lorsqu’il joue un match moins intense, il peut, lui aussi, rapidement baisser en intensité. Enfin, son instinct de défenseur de passe peut lui jouer des tours. Car il vise plus souvent le ballon que l’attaquant et s’il rate son mouvement, le receveur a ensuite le champ libre.

Williams est l’un des meilleurs cornerbacks disponibles de cette cuvée de draft 2015. Toutefois, il a récemment eu quelques problèmes avec le code de la route. Arrêté pour conduite en état d’ivresse et sans permis, cela risque de refroidir quelques équipes NFL. Mais son agressivité sur le terrain peut se révéler son plus grand atout s’il venait à canaliser celle-ci et s’il évitait de tomber dans le piège de l’engagement physique inutile.

Comparaison NFL : Charles Tillman (Bears)

Points forts :
– Athlétique et rapide malgré un gros gabarit
– Excellent en 1-contre-1 dès la ligne d’engagement
– Bonne sensation pour défendre la balle en l’air
– Bon défenseur face à la course

Points faibles :
– Trop agressif par moment
– Ne joue pas toujours à fond en zone
– Privilégie trop la défense du ballon au lieu de jouer le receveur


Pro Comparison: P.J. Williams par NFL-Official

PARTAGER