PARTAGER

bears_logo13L’année dernière, Greg Hardy et Ray McDonald ont tous les deux été accusés de violences domestiques. Blanchis chacun à leur tour par la justice, ils ont ensuite fait face au règlement interne de la NFL, avec des destins différents.

Si le premier a été suspendu 10 matchs, le second ne va pas être pénalisé. Après enquête, la ligue n’a pas trouvé d’élément contraire à sa politique.

« Nous avons terminé nos recherches en rapport avec les violences domestiques », a déclaré Jeff Pash, l’avocat général de la NFL, pour Associated Press Sports. « Il n’y a pas eu de violation de nos règles de comportement, nous en avons informé le joueur. »

Cela dit, McDonald n’est pas encore hors de danger. En plus de cette affaire désormais close, le défenseur de 30 ans est la cible d’une enquête pour agression sexuelle. Des poursuites qui ont poussé les 49ers à le couper.

Si le joueur n’a pas été condamné par le système américain, la NFL n’a en revanche pas encore donné son verdict.

« Pour être clair, Ray McDonald est concerné par deux affaires », a ajouté Lisa Friel, l’une des personnes en charge du dossier. « Pour les violences domestiques, nous n’avons pas trouvé de preuves évidentes. En ce qui concerne l’agression sexuelle, notre travail n’est pas encore terminé. »

En attendant cette future décision, le defensive end peut pour l’instant aborder la saison avec Chicago, sa nouvelle équipe, en toute liberté.

PARTAGER