PARTAGER

collins-draft

Le premier tour de la Draft NFL 2015 a livré son verdict, faisant quelques victimes potentiellement sélectionnables dès jeudi. Tour d’horizon des 10 meilleurs joueurs encore disponibles, après les 32 premiers choix.

1- Landon Collins, S, Alabama
Playmaker à l’état pur, Landon Collins est excellent contre la course et assez prometteur sur certains types de couverture. Sauf raison inconnue, le défenseur ne devrait pas passer une journée de plus dans la green room, avec autant de franchises en besoin de safeties. Mais ses récentes blessures et la réputation des arrières défensifs d’Alabama jouent sans doute contre lui.

2- Eric Kendricks, LB, UCLA
Green Bay lui a préféré Damarious Randall, les Saints ont préféré miser sur Stephone Anthony. Pourtant, Kendricks est bien un homme à tout faire au sein du second rideau défensif. Run stopper de premier plan, il peut être un atout sur le blitz et en couverture. Trop de facettes pour être snobé de nouveau.

3- Randy Gregory, DE, Nebraska
Intrinsèquement parlant, Gregory fait partie des dix meilleurs joueurs disponibles. Extrêmement rapide, le pass rusher reste cependant sur une saison 2014 mitigée, et une intersaison catastrophique qui a exposé son gabarit perfectible, ses risques de blessures et ses soucis extra-sportifs.

4- Jaelen Strong, WR, Arizona State
Là encore, les pépins physiques peuvent avoir redistribué les cartes pour Jaelen Strong. Grand, rapide, l’intéressé est un poison avec d’excellentes mains et une capacité à bloquer au dessus de la moyenne. Avec un contrat moins risqué au deuxième tour, il apparaitrait clairement comme un jackpot.

5- Maxx Williams, TE, Minnesota
Le meilleur tight end disponible est toujours prêt à être recruté. Malgré son gabarit, Williams est capable de réaliser des catches de folie, tout en étant relativement correct en terme de bloc. Assez complet, il semble également largement perfectible. Une bonne nouvelle pour sa future franchise.

6- Jordan Phillips, DT, Oklahoma
Le meilleur nose tackle de cette draft, Danny Shelton, a décollé pour Cleveland. Reste tout de même un moyen pour des franchises de récupérer cette denrée aussi rare, avec Jordan Phillips. Explosif et athlétique, le défenseur est toutefois un diamant brut, irrégulier en universitaire du fait de quelques blessures, notamment.

7- Donovan Smith, OT, Penn State
C’est le nom qui monte depuis quelques semaines. Grand, physique et agile, Smith ressemble à beaucoup de linemen draftés au premier tour. Ne lui manque qu’une certaine régularité sur le pass pro pour faire de lui un excellent tackle droit.

8- Devin Smith, WR, Ohio State
L’une des principales menaces verticales de cette draft. Devin Smith a une puissance d’accélération suffisante pour se défaire des corners adverses. Si son panel de tracés se développe, il pourrait vite devenir injouable.

9- T.J. Clemmings, OT, Pittsburgh
Véritable projet, le joueur de ligne est précieux sur le jeu au sol, mais va devoir s’améliorer sur le pass pro pour devenir une valeur sûre des tranchées. Sa réactivité devant les pass rushers très rapides est notamment la clé.

10- Dorial Green-Beckham, WR, Oklahoma
Relativement le même type de choix que Gregory. Immense, avec de bonnes mains, Green-Beckham est également sujet à donner des maux de têtes au staff. Mais avec une organisation sérieuse et chevronnée, cette problématique pourrait vite ne plus en être une.

PARTAGER