PARTAGER

cowboys_logo1311Si Randy Gregory est descendu au second tour de la Draft, ce n’est pas seulement à cause de son contrôle positif à la Marijuana du Combine.

Selon ESPN, le defensive end aurait aussi posé un lapin à au moins trois équipes avec lesquelles il avait un entretien prévu. Le joueur avait un gros planning, mais il n’a visiblement pas toujours prévenu, et cela aurait forcément irrité quelques dirigeants.

Vendredi, le journaliste Ed Werder (ESPN) est même allé jusqu’à dire que certaines personnes au sein de la ligue pensent que Gregory a des problèmes d’ordre mental.

Sélectionné en 60e position par les Cowboys, Gregory a désormais beaucoup de choses à prouver.

PARTAGER