PARTAGER

cowboys_logo131Très talentueux, Randy Gregory avait le potentiel pour entrer dans le 20 de la draft NFL. Malheureusement pour lui, son comportement hors du terrain, couplé à son profil psychologique, lui ont porté préjudice. Les Cowboys l’ont finalement appelé en 60e position, bien loin de ses premières espérances.

Contrairement à de nombreuses équipes, Dallas n’a donc pas eu peur de le faire venir. Et pour cause, le coach Jason Garrett estime que son équipe a l’organisation et le système de soutien nécessaire pour permettre à Gregory de s’épanouir sans retomber dans ses travers.

« Nous pensons avoir l’environnement idéal pour lui, ici, à Dallas », a-t-il assuré sur NFL Network. « Nous avons d’excellents entraîneurs qui privilégient les relations humaines. Nous possédons également une équipe de soutien capable d’aider les joueurs de toutes les manières possibles. Nous avons le sentiment que nous pouvons régler tous les troubles de Randy. »

Si la franchise texane prend le plus grand soin de son défenseur de 22 ans, elle a sans doute fait une excellente pioche. Dans le cas contraire, cette décision peut créer plus de problèmes que de solutions. Jason Garrett mesure en tout cas toutes les qualités de son nouveau joueur.

« Randy Gregory est un pass rusher très naturel. Il semble avoir cette facilité pour atteindre le quarterback adverse. »

Cela tombe bien, c’est exactement le rôle qu’il devra assumer au sein d’une défense très moyenne dans ce domaine en 2014-2015 (28 sacks). Une aide qui, ajoutée à celle d’un Greg Hardy lui aussi talentueux et turbulent, est peut-être en mesure de porter les Cowboys vers les sommets. A condition que l’un n’entraîne pas l’autre vers le bas.

PARTAGER