PARTAGER

cowboys_logo1311La Draft est passée, et Adrian Peterson n’a pas bougé. Si les Vikings veulent s’en débarrasser, c’est peut-être Jerry Jones qu’il faudrait appeler.

Vendredi, le patron des Cowboys a laissé entendre qu’il est encore prêt à faire des affaires, notamment avec le choix du premier tour de son équipe en 2016.

« Je n’aimerais pas le faire, mais si la bonne situation se présente pour nous faire progresser immédiatement, vu le point où nous en sommes dans la carrière de Tony Romo et là où nous en sommes sur ce que nous avons construit, c’est le bon moment pour y aller », a expliqué Jones à 105.3 The Fan.

Jones ne pouvait pas mentionner Peterson directement puisque les règles NFL l’interdisent, mais il est forcément le joueur auquel on pense pour cette situation.

Il faudra en tout cas un gros joueur pour décider Jones à se séparer de son prochain premier tour. Car il l’a déjà fait pour Joey Galloway et Roy Williams, ce qui ne lui a pas laissé de grands souvenirs.

« C’est dur à avaler. Je l’ai fait deux fois, et je vous le dit, ça fait mal le lendemain. »

PARTAGER