PARTAGER

bengals_logo13Déjà pas emballé par l’idée de voir son équipe drafter un joueur à son poste, Andrew Whitworth a vécu une semaine difficile sur le plan de la communication.

D’abord, son équipe a sélectionné des linemen avec ses deux premiers choix.

Mercredi dernier, le joueur a mis en ligne un tweet assassin.

« Mike Brown m’a dit que c’est fini pour moi ici. Il a dit que je peux jouer cette année et rentrer à la maison. Donc je lui ai dit que je veux une augmentation ou que je poserai mon cul à la maison. »

Le tweet a rapidement été supprimé et le joueur a assuré que c’était sa femme qui avait envoyé le message en croyant répondre à un message privé d’un coéquipier… Et la marmotte

Samedi, le joueur s’est rendu avec ses enfants au minicamp des rookies de son équipe. L’occasion notamment de discuter avec Mike Brown, le propriétaire de la franchise.

L’occasion aussi de s’excuser.

« Parce que je me tiens à un haut degré d’exigeance, j’aurais aimé mieux gérer ça. Pour moi, il s’agit toujours de prendre des décisions qui reflètent mon leadership et ma personnalité », explique-t-il à ESPN.

Désormais, tout le monde assure que tout va bien, que ce soit les membres du staff ou le joueur. Malgré tout, il ne reste toujours qu’un an de contrat à Whitworth, et on a du mal à l’imaginer continuer plus loin à Cincinnati.

PARTAGER