PARTAGER

cardinals_logo131Lors de la dernière draft, les Cardinals ont sélectionné le running back David Johnson au 3e tour. Andre Ellington, le titulaire au poste, pourrait voir cette arrivée comme une menace ou un désaveu, mais c’est tout le contraire. Le joueur de 26 ans semble heureux de recevoir un peu d’aide.

« C’est un bien pour l’équipe et pour moi », a-t-il déclaré au Arizona Republic. « Cela va me donner un peu plus de repos, et ça devrait permettre à l’attaque de rester performante. »

Après la draft, Bruce Arians a assuré qu’Ellington allait garder le même rôle la saison prochaine. Il doit tout de même espérer une meilleure production de son coureur (3,3 yards par course en 2014). L’ancien de Clemson se dit lui débarrassé des pépins physiques qui l’ont freiné l’an passé.

« C’est le jour et la nuit. Pendant certains matches, j’étais limité, j’avais du mal à pousser sur mon pied gauche. Maintenant, je suis proche de pouvoir faire tout ce dont j’étais capable dans le passé. »

Si Johnson est en mesure de soulager son compère, le jeu au sol pourrait faire un grand bond en avant dans quelques mois. Et, si l’escouade offensive se met au niveau de sa voisine défensive, les plus grands espoirs sont permis pour les Cardinals.

A condition que la santé des joueurs tienne. Celle de Carson Palmer en tête, le quarterback n’étant pas le dernier venu lorsqu’il s’agit de prendre rendez-vous chez le chirurgien.

PARTAGER