PARTAGER

patriots_logo131111Maintenant que l’appel de Tom Brady est officiellement lancé, le quarterback et son équipe avancent petit-à-petit leur stratégie de contre-attaque.

Ce sont les Patriots qui ont dégainé les premiers, en lançant carrément un site internet baptisé Wellsreportcontext.com, qui entend apporter des arguments pour contrer le rapport qui met en cause le joueur.

À coup de paragraphes en gras et de phrases entièrement en lettres capitales, le site revient d’abord sur la polémique des deux jauges utilisées pour mesurer la pression, et assure que le rapport se base sur une utilisation hypothétique de la mauvaise jauge pour définir la culpabilité des Patriots.

Un Prix Nobel à la rescousse

Le prix nobel de chimie Roderick MacKinnon vient aussi au secours des Patriots, en expliquant que les lois de la physique peuvent bien expliquer le dégonflement des ballons pendant la première mi-temps.

Les SMS entre les employés des Patriots ? Pour ce site, il s’agit de plaisanteries, et Jim McNally se faisait appeler le « Deflator » car il souhaitait perdre du poids, c’est à dire se dégonfler.

Au fil des lignes, la responsabilité des arbitres est également remise en cause. Pour les Patriots, ce sont eux qui auraient dû mieux surveiller les ballons !

Autre précision : il est bien possible d’aller uriner, de se laver les mains et de quitter les toilettes en 1 minute et 40 secondes, soit le temps qu’a passé l’employé des Patriots au toilette avec les ballons.

Dans l’ensemble, ce site internet veut impliquer que l’enquête a été menée à charge depuis le début.

Roger Goodell comme témoin ? 

Dans le même temps, la lettre lançant l’appel de Brady a été rendue publique par le syndicat des joueurs. L’avocat du quarterback souhaite que Roger Goodell soit entendu comme témoin dans l’affaire, ce qui l’empêcherait d’être le juge dans la procédure.

PARTAGER