PARTAGER

cowboys_logo1311Suspendu toute la saison passée pour violences conjugales, Greg Hardy a rejoint les Cowboys lors de la free agency avant d’être sanctionné pour 10 rencontres supplémentaires. Jason Witten, dont l’enfance a été marqué par la présence d’un père violent, semble pourtant ne pas avoir trop de problèmes avec la venue de l’ancien joueur des Panthers.

« Je pense que tout le monde sait que je suis contre les violences domestiques », a déclaré le tight-end à ESPN, « C’est indéniable. C’est quelque chose que j’ai vécu, que ma famille a vécu. Mais ce mec est un de mes coéquipiers, alors je pense qu’il faut avoir un peu de recul par rapport à ça. Comme l’a dit Jason Garrett, c’est notre boulot d’accueillir ces gars et de leur montrer comment on doit faire les choses. »

Pour résumer, Jason Witten a donc décidé de fermer les yeux sur les actes de son nouveau coéquipier en oubliant ses propres valeurs. Il faut dire que le fait qu’Hardy soit un joueur talentueux aide sûrement à faire passer la pilule.

« Je pense qu’il a fait du très bon travail depuis qu’il est ici », continue Witten, « Ce n’est pas mon rôle de décider qui doit venir dans l’équipe, je ne suis qu’un tight-end. Mais je suis très satisfait de voir la façon dont il travaille et quel genre de coéquipier il est. Il était à l’entraînement le lendemain de sa suspension, donc je pense que ça démontre quelle mentalité il a, quelle éthique de travail il a, et ce qu’il essaye de prouver à Dallas. Bien sûr, c’est un joueur très talentueux. Je pense qu’il a beaucoup appris des épreuves qu’il a traversées l’année dernière. »

Comme le montre l’exemple de Greg Hardy, il est apparemment possible pour les joueurs au passé sulfureux d’obtenir une seconde chance en NFL. À condition d’être talentueux bien sûr… En tout cas, Jason Witten ne semble avoir aucun problème à l’idée d’accueillir d’autres joueurs comme lui. Pourquoi pas Adrian Peterson ou Ray Rice ?

PARTAGER