PARTAGER

cardinals_logo131Touché au genou en fin de saison 2013, victime d’une fracture du pouce en 2014, Tyrann Mathieu n’a pas été en pleine santé depuis un long moment.

Être enfin en pleine possession de ses moyens est donc un sacré soulagement pour le safety.

« Cela fait du bien d’être libre », annonce-t-il à l’Arizona Republic. « Vous essayez de rester aussi optimiste que possible, mais il y a aussi la réalité. C’est dur de continuer à vous dire que tout va bien aller, surtout au milieu de la saison l’an dernier, en pensant que j’aurais pu aider beaucoup plus mon équipe si j’avais été à 100%. »

Libre ? Oui.

« Blessé, vous jouez en ayant peur parce que vous ne voulez pas autoriser un touchdown. Ou vous jouer de manière trop agressive parce que vous ne voulez pas qu’on vous montre du doigt en disant que vous ne faites pas l’effort. C’est un peu la pire situation. »

Bruce Arians constate aussi le changement depuis le début des entrainements de printemps.

« Il a une lueur dans le regard qu’il n’avait pas l’an dernier », assure le coach.

Pas une bonne nouvelle pour les attaquants adverses.

PARTAGER