PARTAGER

browns_logo131Plein de bonnes résolutions et fort d’une nouvelle étique de travail depuis la fin de sa cure, Johnny Manziel pourrait bien rencontrer un nouvel obstacle de taille : les limites de son niveau de jeu. Le plan de jeu offensif du nouveau coordinateur John DeFilippo est simple : contrôler le ballon au sol et obliger le quarterback à gérer le match.

Un cahier des charges plutôt simple, mais qui ne correspond pas vraiment à la qualité principale de Manziel, et qui a fait son succès à Texas A&M : l’improvisation. Si bien que depuis le début des OTAs, le passeur semble complètement perdu, comme « un poisson sans eau » selon des termes de Tony Grossi d’ESPN, dans une attaque qui demande au quarterback de réaliser des choses aux antipodes des qualités du jeune lanceur. Incapable de savoir ce qui se passe autour de lui, s’échappant de la poche en permanence, l’ancien choix de premier tour a début la préparation de la pire des manières.

Ce nouveau schéma de jeu conservateur qui convient nettement plus au vétéran Josh McCown de 36 ans semble, indirectement, totalement exclure Johnny Manziel. À tel point qu’il n’y aura aucun duel pour le poste de quarterback cet été. Pas question pour les Browns de réinventer Johnny Football non plus, mais plutôt une façon de passer à autre chose, sans vraiment le dire, en prenant un cap offensif qui ne lui convient absolument pas. Sauf blessure ou grosses contre-performances de McCown, Manziel ne devrait (à nouveau) pas beaucoup fouler les terrains en 2015.

PARTAGER