PARTAGER

seahawks_logo131C’est l’un, si ce n’est le feuilleton qui meuble ces longs mois d’attente avant la reprise du championnat NFL. Les négociations entre les Seahawks et Russell Wilson avancent à petits pas et la précipitation n’est pas une option envisagée.

Il est possible qu’aucun accord ne soit trouvé avant le début de l’exercice 2015-2016. Et ceci pour une raison : le contrat rookie du quarterback ne prendra fin qu’après la saison prochaine. Si les discussions n’aboutissent pas rapidement, le joueur de 26 ans se dit d’ailleurs enclin à aller au bout de son bail actuel.

« Oui, si c’est le cas, je suis prêt à faire ça », a-t-il assuré à Bob Condotta du Seattle Times. « Vous savez, je veux être ici pour longtemps, mais pour l’instant, je dois juste me préparer à jouer. J’aime ce sport, j’aime être avec mes coéquipiers, donc je prends juste la situation au jour le jour en attendant de voir où cela me mène. »

Le champion 2014 est optimiste et fait confiance à ses dirigeants pour que tout rentre dans l’ordre. Mais aujourd’hui, il est uniquement concentré sur son métier et la façon dont il peut le pratiquer.

« Ma priorité, c’est le football » a déclaré Wilson. « C’est un cliché, une réponse banale, mais c’est la vérité. Je crois et j’espère que tout va bien se passer, mais l’issue est entre les mains de mon équipe et de mon agent. Je ne parle pas de ces choses, j’essaye de gagner des matches. »

Sélectionné au 3e tour de la draft 2012, l’ancien de Wisconsin a signé cette année-là un engagement de quatre ans et 2,198 millions de dollars. Pour la saison qui vient, il doit toucher un salaire de base d’un peu moins de 800 000 dollars.

Bien sûr, un chef d’orchestre qui a atteint le Super Bowl deux fois d’affilée et qui reste sur une saison à 3 475 yards à la passe et 849 yards à la course mérite une rémunération largement supérieure. Mais il faut du temps pour que tout le monde y trouve son compte.

D’autant que la récente prolongation de Cam Newton peut ralentir le processus, si Wilson et son entourage estiment mériter mieux que le quarterback des Panthers. Une somme que l’organisation des Seahawks ne compte pas forcément débourser

PARTAGER