PARTAGER

chargers_logo13Il y a un an presque jour pou jour, Malcom Floyd a eu le feu vert des médecins pour reprendre sa carrière en NFL, après une grave blessure au cou survenue lors du 2e match de la saison 2013-2014.

Douze mois et 16 titularisations plus tard, plus aucune trace de cet épisode malheureux. Le joueur a même égalé ses records en carrière aux yards réceptionnés (856) et aux touchdowns marqués (6). Et, après le départ d’Eddie Royal vers Chicago, le receveur devrait encore avoir un rôle important dans l’attaque de San Diego à partir du mois de septembre.

Seulement, c’est peut-être la dernière saison de sa carrière. A bientôt 34 ans, l’attaquant entre dans l’ultime année de son contrat de trois ans et 11,5 millions de dollars, et ses quatre enfants lui manquent.

« Je pense à me retirer à la fin de cet exercice », a-t-il confié via ESPN.com. « C’est un sport exigeant. Je suis loin de mes petits. Il y a deux ans, j’ai échappé au pire. Les blessures, les sacrifices font que chaque fois que je rentre chez moi, je ne suis pas capable de m’occuper des miens. Mais, je ne veux pas trop en faire. Je suis juste heureux, j’ai la chance d’être professionnel depuis douze ans, c’est un privilège. »

Tout comme lui, d’autres piliers des Chargers arrivent à la fin de leurs engagements : Philip Rivers (33 ans), Antonio Gates (34 ans) et Eric Weddle (30 ans). C’est donc sans doute la dernière fois qu’ils seront tous réunis sous une même bannière, et l’occasion est grande d’en profiter pour aller décrocher le titre.

« C’est un objectif très important », a avoué Floyd. Nous avons une alchimie spéciale, avec les jeunes en plus. Je suis très content de notre équipe, de son talent. Nous avons toutes les pièces nécessaires pour gagner le championnat. »

Si ce doit être la dernière danse de la vieille garde du côté de San Diego, les vétérans feront tout pour qu’elle soit belle. Même s’il faudra commencer par atteindre les playoffs, mission qu’ils n’ont pas réussi à accomplir l’hiver dernier.

PARTAGER