PARTAGER

eagles_logo13L’an passé, lorsque les Seahawks se sont déplacés à Philadelphie, le jeune Jordan Matthews a beaucoup souffert : 2 petites réceptions, 23 yards et une défaite 24-14 de ses Eagles à la maison.

La cause ? Une défense étouffante d’un Byron Maxwell devenu depuis son coéquipier. Après la rencontre, le receveur avait déjà encensé le défenseur de 27 ans. Cette fois-ci, il remet ça en expliquant que ce duel à l’entraînement le rend meilleur.

« Ce que je sais, c’est qu’il me met des coups de pied dans le derrière », a analysé le 42e choix de la draft 2014. « C’est génial de pouvoir rivaliser avec lui. Lorsque l’on me demande quel est le cornerback le plus fort que j’ai affronté la saison dernière, je réponds facilement le numéro 41 des Seahawks. Aujourd’hui, il se bat à mes côtés. On ne peut pas vraiment rêver meilleure situation. »

Tout comme son nouveau partenaire, Matthews espère aller jusqu’au Super Bowl. Une quête qui se justifie, selon lui, par le recrutement de la franchise de Pennsylvanie.

« Nous avons fait venir Malcolm Jenkins qui est allé jusqu’au grand match. Même chemin pour Chris Maragos. Et, maintenant, c’est au tour de Byron Maxwell, qui a joué les deux derniers. Il n’apporte rien d’autre que cette confiance, cette expérience et cette énergie positive dans notre vestiaire. »

Si le joueur de 22 ans (67 réceptions, 872 yards et 8 touchdowns pour son année rookie) dit vrai, la venue du champion 2014 peut permettre à la défense des Eagles de franchir un cap et de rallier les playoffs, où tout est ensuite possible. Sinon, les vacances seront prématurées pour la deuxième fois consécutive.

PARTAGER