PARTAGER

nfl_logo13Au cœur de plusieurs affaires de violences domestiques et toujours accusé de viol, Ray McDonald avait porté plainte pour diffamation contre son accusatrice. Mais selon Pro Football Talk, cette plainte a été rejetée par un juge californien lundi.

En effet, McDonald n’aurait pas réussi à apporter les preuves nécessaires montrant que l’accusatrice ait parlé à quelqu’un d’autre que la police. Pour rappel, les déclarations faites à la police sont protégées contre toutes affaires de diffamation.

Cependant, cela ne signifie pas que la femme en question dit la vérité concernant son agression, elle qui accuse également McDonald de coups et blessures, d’infliction intentionnelle de détresse émotionnelle et de séquestration.

 

PARTAGER