PARTAGER

jets_logo131Lors de la finale de conférence AFC qui a donné lieu au Deflategate, Stevan Ridley n’était pas sur le terrain à cause d’une grave blessure au genou. Cela dit, il était encore un membre de New England.

Aujourd’hui, il est passé chez les Jets, mais il doit tout de même faire face à des questions sur le sujet en conférence de presse. Son ancienne équipe est-elle en faute ? Le coureur ne nie pas, mais il ne veut pas trop s’étaler.

« Les Patriots ont fait une erreur », a-t-il avoué dans des propos relayés par NJ.com. « Mais cette affaire n’a rien à voir avec les New York Jets, et c’est là où je suis maintenant. Tout ça est derrière moi, et je ne souhaite pas commenter car ce n’est pas quelque chose qui m’atteint personnellement. »

S’il n’a pas non plus participé au Super Bowl, le joueur de 26 ans s’est bien rendu à la Maison Blanche pour recevoir les félicitations de Barack Obama. Et, pour lui, le scandale ne peut pas dépasser l’obtention du titre.

« A l’arrivée, les champions sont les champions. Que le ballon soit dégonflé ou non, c’est beaucoup de travail pour atteindre le but ultime. Je ne suis pas en train de dire qu’ils ont raison, ni qu’ils ont tort. Je pense simplement que vous ne pouvez pas leur retirer le trophée. »

Il a bien sûr été demandé au running back s’il était au courant de quelque chose la saison dernière, et s’il comprenait les sanctions prises contre Tom Brady et sa franchise. Là encore, il ne veut pas se mouiller, ni enfoncer l’organisation qui lui a fait intégrer la NFL.

« Je ne sais rien, je ne sais même pas vraiment quelles sont les accusations » a-t-il continué. « Je regarde ma télévision, comme vous tous. La vérité, c’est qu’ils m’ont donné ma première chance, donc je ne vais pas me permettre de les critiquer. Je ne vais pas affirmer quelque chose dont je ne suis pas certain, et je vais les laisser s’occuper de leurs problèmes. »

En signant chez l’ennemi, le 73e choix de la draft 2011 a donc tourné la page. Mais il retrouvera le Gillette Stadium le 25 octobre prochain et Tom Brady et Bill Belichick seront bien présents pour le saluer.

PARTAGER