PARTAGER

Si les Jets ont beau dire que la venue de Zac Stacy n’est pas liée à l’état des genoux de Stevan Ridley, les dernières déclarations du joueur n’écartent tout de même pas cette hypothèse.

« Je ne peux pas prédire le futur. Je ne vais pas me mentir, donner de faux espoirs ou dire que je vais faire quelque chose que je ne peux pas faire. Je ne sais pas si je serais prêt pour le camp d’entraînement. » rapporte le coureur.

Sept mois après une déchirure du ligament croisé antérieur, le joueur se veut tout de même rassurant :

« Je dois juste m’assurer d’être à 100% et quand je serais sur le terrain, j’aurais un impact. » promet-il.

PARTAGER