PARTAGER

giants_logo13Odell Beckham est frustré et grognon. Gêné par une blessure aux ischios, le receveur ne s’est pas entrainé ces derniers jours.

Le problème, c’est que ses coéquipiers le taquinent là-dessus, tout comme sur sa célébrité.

« C’est pour rigoler, les gars ne lui en veulent pas ou ne sont pas sur son dos », assure Eli Manning au New York Post. « On s’entraine, et on plaisante, du genre, « Hey, comment va ton ongle ? Ca fait toujours mal et ça t’empêche de jouer ? » Juste ce genre de choses, pour garder l’atmosphère détendue. »

Sauf que cela ne détend pas Beckham. Au contraire.

« Cela nécessite beaucoup de force pour moi de pouvoir venir tous les jours et de ne pas m’entrainer, de devoir entendre les petites remarques, les petites blagues », expliquait le receveur à ESPN il y a quelques jours.

Jeudi, Beckham a carrément évité la conférence de presse à laquelle il devait participer.

« Il est toujours jeune. C’est un jeune joueur et le succès est arrivé très vite », relativise Manning. « Il doit apprendre à gérer les médias. Parfois, si les choses ne vont pas bien, que vous ne vous entrainez pas, vous devez juste vous asseoir, apprendre de tout ça et passer à autre chose. […] Je ne pense pas qu’il soit énervé. Je pense surtout qu’il n’a pas trop envie de parler aux médias quand il ne s’entraine pas, qu’il ne fait rien. C’est frustrant. Je pense qu’il veut progresser. C’est dur d’être au bord du terrain et de regarder tout le monde s’entrainer. »

Les vacances arrivent au bon moment.

PARTAGER