PARTAGER

patriots_logo131111Rob Gronkowski fait beaucoup la fête. Mais malgré son image de grand rigolo, le garçon sait être prudent.

Depuis son arrivée en NFL en 2010, le tight end a gagné plus de 10 millions de dollars. Une somme à laquelle il n’a pas encore touché.

« À ce jour, je n’ai toujours pas touché un centime de mon bonus à la signature ou de mon contrat », explique-t-il dans son livre « It’s good to be Gronk », relayé par MMQB.com. « Je vis de l’argent que je gagne avec mes sponsors, et je ne l’ai pas dépensé sur des grosses voitures, des bijoux ou des tatouages, et je porte encore mon jean préféré du lycée. »

Dans son ouvrage, Gronkowski défend son style de vie.

« Je ne fais de mal à personne. Je ne me drogue pas, je ne conduis pas ivre, je n’enfreint pas la loi… Je veux juste m’amuser. »

Sa discussion avec Bill Belichick sur le sujet en 2013 est assez drôle.

« Coach Belichick m’a dit, « Rob, tu es un des plus gros bosseurs que j’ai jamais vu, et tu travaille toujours dur quand tu es là, mais quand tu n’est pas là… Je ne sais pas pour les choses folles que tu fais en dehors du terrain. » »

J’ai commencé à rire et lui ait répondu, « Les choses fun me font bosser encore plus dur, coach. » Il a secoué la tête en partant et a dit, « Si ça marche pour toi. » »

La rencontre de deux mondes opposés.

Pour l’instant, les Patriots n’ont pas à se plaindre de tout ça.

PARTAGER