PARTAGER

dallas_cowboys_logo

Mise à jour : le « clan » Hardy conteste ces révélations, et affirme que le défenseur n’a rien à perdre à exploiter toutes les actions possibles en justice. De plus, le joueur texan viserait même une suspension inférieure aux huit matches possiblement accordés, à l’issue de l’appel.

Suspendu 10 matches par la NFL, dans le cadre de violences domestiques, Greg Hardy connaîtra dans quelques jours le verdict d’Harold Henderson, le vice président des relations professionnelles de la ligue, et surtout l’homme chargé d’examiner l’appel du defensive end. Une phase judiciaire qui pourrait ne pas sourire au défenseur, Henderson s’étant déjà prononcé sur le cas Adrian Peterson, en donnant raison à la NFL.

Même avec une décision en sa défaveur, Hardy aurait d’autres moyens légaux pour plaider sa cause et obtenir une réduction de peine. Mais à en croire Jason Cole, de Bleacher Report, le pass rusher serait de moins en moins déterminé à se battre dans cette lutte judiciaire entamée l’an passé.

Selon des proches de Greg Hardy, ce dernier préférerait ne pas insister, sitôt le verdict d’Henderson rendu, afin de privilégier le côté sportif et démontrer toute sa valeur sur le terrain. La perte financière serait en tout cas conséquente, en cas d’appel rejeté. Initialement signé pour un an et un peu plus de 13 millions de dollars, Hardy pourrait ne toucher « que » 5 millions, avec les six matches de saison régulière qu’il disputerait en 2015.

PARTAGER