PARTAGER

arian-foster

Réussir sa Draft, c’est toujours plus facile quelques années plus tard. Afin de compléter nos retours sur les Drafts de ces dernières années, nous avons décidé de vous proposer de refaire les sélections du Top 10 des dernières années. Aujourd’hui, nous nous attaquons à la Draft 2009 !

L’idée n’est pas forcément de tenir compte des besoins des équipes, mais surtout de mettre en valeur les dix meilleurs joueurs de chaque cuvée.

1. Detroit Lions
Choix d’origine : Matthew Stafford
Nouveau choix : Matthew Stafford
Faits d’armes :  1 Pro Bowl, Recordman du nombre de TD lancés en un match par un rookie (5), une saison à plus de 5000 yards.
Vous pouvez considérer que garder le même joueur que celui qui avait été choisi lors de la draft c’est de la triche. Mais, très clairement, les Lions avaient fait le meilleur choix possible lors de l’exercice 2009. Si Detroit n’a toujours pas réussi à jouer un Super Bowl, Stafford n’est pas vraiment à blâmer. C’est plutôt le staff qui aurait du être changé plus tôt et il aurait fallu mieux entourer le jeune quarterback. En tous cas, un bon point pour les Lions sur ce pick.

2. St. Louis Rams
Choix d’origine : Jason Smith
Nouveau choix : Mike Wallace
Faits d’armes : 2 Pro Bowls, 1 fois All-AFC, 1 fois Champion AFC, 3 fois Rookie of the Week
Le Rams pensaient avoir besoin d’un lineman offensif mais leur vrai problème en attaque, c’était dans les airs qu’il se situait. Cette année là, le meilleur receveur des Rams, Donnie Avery, a gagné 589 yards… Ce qu’il leur fallait, c’était un receveur explosif, capable d’enlever un peu de pression à Steven Jackson au sol. Certes, le numéro choix numéro 2 pour Mike Wallace, c’est cher payé, mais vu ce que la draft offrait cette année, on ne s’en plaindrait pas à St. Louis.

3. Kansas City Chiefs
Choix d’origine : Tyson Jackson
Nouveau choix : Brian Orakpo
Faits d’armes : 3 Pro Bowls, 2 saisons à 10 sacks ou plus, 2 fois défenseur NFC de la semaine, All-Rookie en 2009
Les Chiefs voulaient un defensive end ? Très bien alors autant prendre ce qui s’est fait de mieux cette année : Brian Orakpo. Certes, Tyson Jackson a été plutôt régulier lors de sa carrière mais sans jamais être un véritable playmaker. Orakpo a plus cette capacité à dynamiter les quarterbacks adverses. Et associé à Tamba Hali, la paire de défenseurs aurait pu faire des ravages dans la NFL.

4. Seattle Seahawks
Choix d’origine : Aaron Curry
Nouveau choix : Clay Matthews
Faits d’armes : Vainqueur du Super Bowl XLV, 5 Pro Bowls, All-Pro en 2010 et défenseur de l’année en 2010.
Imaginez un instant. Ce n’est pas à Russell Wilson que Clay Matthews met un énorme taquet en finale NFC mais à Aaron Rodgers. Dans une défense aussi féroce que celle des Seahawks, le grand blond aurait tout de suite trouvé sa place. Avec la Legion of Boom derrière lui, Matthews aurait écrasé les quarterbacks adverses pendant que Richard Sherman et ses petits copains récupéraient tous les ballons qui tombaient dans leurs mains à cause de la pression subie par les lanceurs. Qui sait si les Seahawks n’auraient pas réussi le fameux doublé ?

5. New York Jets
Choix d’origine : Mark Sanchez
Nouveau choix : Jeremy Maclin
Faits d’armes : 1 Pro Bowl, une saison à plus de 1000 yards et 10 touchdowns, Rookie de la semaine 16 (2009)
Difficile de trancher entre Harvin, Maclin et Crabtree. Les Jets avaient besoin d’un receveur et le choix se porte finalement sur Jeremy Maclin. Pourquoi ? Deux raisons. La régularité, premièrement. Maclin a des statistiques au moins aussi bonnes que ses deux collègues, le tout en n’ayant pas joué de la saison 2013. Deuxièmement, la tranquillité. Maclin n’a jamais été aussi remuant que Crabtree ou Harvin, et les Jets ont besoin d’avoir des joueurs qui ne s’affichent pas trop dans une ville comme New York où la pression médiatique est aussi importante.

jeremy-maclin-philadelphia-eagles

6. Cincinnati Bengals
Choix d’origine : Andre Smith
Nouveau choix : Arian Foster
Faits d’armes : 4 Pro Bowls, 2 All-Pro, 2 fois meilleur marqueur au sol de la ligue et 1 fois meilleur coureur, 4 saisons à plus de 1000 yards
C’est le choix du meilleur joueur disponible qui s’applique ici. Et c’est déjà indécent qu’Arian Foster parte aussi bas. Certes, les équipes citées ci-dessus n’étaient pas vraiment demandeuses d’un coureur mais tout de même. Arian Foster aurait fait les beaux jours de n’importe quelle équipe, comme il l’a fait avec les Texans (qui l’ont engagé sans que celui-ci soit drafté, rappelons-le). L’histoire des Bengals aurait été bien différente et l’AFC Nord aurait sans doute offert de bien belles affiches tout au long de la saison à l’instar de l’année 2014.

7. Oakland Raiders
Choix d’origine : Darrius Heyward-Bay
Nouveau choix : Percy Harvin
Faits d’armes : 2 Pro Bowls, 1st Team All-Pro en 2011, 2nd Team All Pro en 2010, vainqueur du SuperBowl 44
On reste dans le domaine des receveurs mais en prenant cette fois-ci un joueur efficace. Percy Harvin, avec son côté fantasque et amateur de gros jeux, aurait fait plaisir au grand Al Davis, toujours à la tête des Raiders à cette époque. Certes, les Raiders se sont ensuite défait de tous les joueurs qui avaient du mal à se tenir en dehors des terrains. Mais même à ce moment, Harvin aurait fait une bonne monnaie d’échange. Il suffit de voir ce qu’en ont fait les Seahawks l’an dernier.

8. Jacksonville Jaguars
Choix d’origine : Eugene Monroe
Nouveau choix : Brian Cushing
Faits d’armes : 1 Pro Bowl, Rookie défensif de l’année (2009), 2 saisons à plus de 100 plaquages, 8 fumbles forcés en carrière
Eugene Monroe s’est avéré être un bon joueur pour les Jaguars. Mais le lineman a mis du temps à s’adapter au niveau de la NFL. Alors que Brian Cushing a explosé d’entrée de jeu. Il a certes connu une baisse de régime, notamment à cause de blessures en 2012 et 2013 mais il reste, sur l’ensemble de sa carrière, plus constant. Cushing aurait pu devenir un leader dans cette défense des Jaguars qui a accordé 22 points en moyenne par match en 2008 et qui se devait de garnir son effectif défensif.

9. Green Bay Packers
Choix d’origine : B.J. Raji
Nouveau choix : Vontae Davis
Faits d’armes : 1 Pro Bowl, All-Rookie en 2009, 70 passes défendues et 17 interceptions en carrière
Les Packers ont toujours eu une attaque à toute épreuve mais la défense requiert souvent quelques améliorations. Dans ce sens, Vontae Davis était probablement ce qui se présentait de mieux pour Green Bay. Certes,  le Lambeau Field n’aurait alors jamais connu la danse du ventre de B.J. Raji mais l’idée d’associer Davis et Charles Woodson dans les lignes arrières de la défense des Packers est une idée séduisante.

10. San Francisco 49ers
Choix d’origine : Michael Crabtree
Nouveau choix : Mark Sanchez
Faits d’armes : Rookie offensif du mois (septembre 2009), 3 fois rookie de la semaine, 2 saisons à plus de 3000 yards.
La situation au poste de quarterback n’est pas satisfaisante du côté de San Francisco. A tel point que Shaun Hill et J.T. O’Sullivan se partagent le poste en 2008. Pour palier ce problème, les 49ers décident de drafter un quarterback avec le 10e choix. Et avec Stafford parti en premier, les Rouge-et-Or s’en remettent à Mark Sanchez. Sanchez les amènera deux fois en finale de Conférence NFC coup sur coup au cours de ses deux premières années. Puis, petit à petit, ce sera la lente chute qui coïncidera avec l’ascension d’un jeune quarterback : Colin Kaepernick. C’est lui qui prendra la place de Sanchez alors que ce dernier se sera blessé. Et Kaepernick ne rendra jamais la place de titulaire. Ca vous rappelle quelque chose ?

PARTAGER