PARTAGER

nfl_logo1311Arrêté pour violences domestiques en mai dernier, puis libéré dans la foulée par des Bears qui l’avaient engagé deux mois plus tôt, Ray McDonald doit désormais faire face à de multiples chefs d’accusation.

L’information vient d’Eric Branch du San Francisco Chronicle. Le journaliste détaille même les charges auxquelles doit répondre l’ancien des 49ers : délit de violences domestiques, séquestration, mise en danger d’un enfant et violation d’un ordonnance du tribunal.

Son cas doit être étudié au mois d’août à San Jose, et s’il est reconnu coupable des faits, il risque jusqu’à trois ans de prison.

« Il est inadmissible et illégal pour une femme d’être prise au piège, que ce soit derrière une table de salle à manger ou bien dans une relation remplie de peur et de violence », a commenté le procureur James Demertzis à propos de cette affaire.

En huit années de carrière, le défenseur de 30 ans cumule 210 plaquages et 19,5 sacks. Mais après plusieurs démêlés avec la justice, il est fort probable qu’il ne revienne jamais sur les terrains NFL.

PARTAGER