PARTAGER

patriots_logo131111La décision de la NFL de maintenir la suspension de quatre matches de Tom Brady après l’affaire du Deflategate a été suivie par de nombreuses réactions.

La NFLPA, le quarterback de New England, son agent Don Yee, mais également Robert Kraft. Via ProFootballTalk, le propriétaire des Patriots s’est fendu d’un long discours.

« J’ai estimé que c’était important de faire une déclaration aujourd’hui, avant le début du camp d’entraînement. Après, je ne parlerai plus de cette affaire jusqu’à la fin du processus légal, et je conseille à tous les membres de notre organisation d’en faire de même et de se concentrer sur la préparation de la saison 2015-16 », a-t-il notamment assuré.

« Je continue à soutenir Tom Brady et à croire en lui. Je dois d’abord présenter mes excuses à nos fans. Je croyais vraiment que ce que j’ai fait en mai [accepter la condamnation infligée par la NFL, ndlr], étant donné l’évidence de la situation et le passé de la ligue en matière de discipline, rendrait beaucoup plus facile la décision de disculper Tom Brady. »

« Malheureusement, j’avais tort. »

« Une fois encore, j’aimerais sincèrement m’excuser auprès des fans des New England Patriots et de Tom Brady. J’avais tort de faire confiance à la NFL. »

« Personnellement, je trouve cette situation très triste et décevante. »

Présent aujourd’hui devant les journalistes pour l’ouverture du camp d’entraînement de la franchise du Massachusetts, Bill Belichick a commencé par dire qu’il n’y avait rien à ajouter sur la sanction prononcée puis confirmée contre son lanceur de 37 ans.

Les questions ont tout de même été posées, et le coach a répondu, relayé par ProFootballTalk, avec son tact habituel.

« Question : Y a-t-il quelque chose d’endommagé dans votre organisation pour que vous soyez souvent impliqués dans des affaires de tricherie ? Pouvez-vous expliquer pourquoi ?

Bill Belichick : Le sujet a déjà été abordé.

Q : Pouvez-vous développer un petit peu ?

BB : Non.

Q : Pourquoi ?

BB : Parce que le sujet a déjà été abordé.

Q : Les gens ont beaucoup de questions, le public, les fans.

BB : Vous avez entendu ce que Robert (Kraft) a dit. Le sujet a déjà été abordé. Peut-être que vous devriez vous retourner et regarder vos notes.

Q : Je veux votre opinion.

BB : Le sujet a déjà été abordé. »

Une conversation avec la presse qui rappelle fortement celle d’octobre dernier, avant la rencontre face aux Cincinnati Bengals.

En attendant, le domaine de l’entraîneur de 63 ans, c’est le terrain. Et, visiblement, c’est bien sa seule préoccupation.

PARTAGER