PARTAGER

kuechly-panthers

Réussir sa Draft, c’est toujours plus facile quelques années plus tard. Afin de compléter nos retours sur les Drafts de ces dernières années, nous avons décidé de vous proposer de refaire les sélections du Top 10. Place aujourd’hui à la Draft 2012 !

1. Indianapolis Colts
Choix d’origine : Andrew Luck, QB
Nouveau choix : Andrew Luck, QB
Faits d’armes : 3 Pro Bowls, meilleur passeur pour touchdown en 2014
Trois ans plus tard, difficile de ne pas donner raison aux Colts. Andrew Luck est bien devenu le franchise quarterback tant espéré et apparait comme le meilleur joueur de cette classe. Avec lui aux commandes, les Colts pourraient bientôt aller chercher le troisième SuperBowl de leur histoire, le deuxième à Indy …

2. Washington Redskins
Choix d’origine : Robert Griffin III, QB
Nouveau choix : Russell Wilson, QB
Faits d’armes : 2 Pro Bowls, vainqueur du SuperBowl 48
Au premier abord, Griffin III et Wilson semblent partager certaines similitudes dans leur jeu. Reste que l’actuel joueur des Seahawks s’est plus distingué par ses aptitudes mentales que par son impressionnant gabarit. Un facteur qui aurait sans doute permis aux Redskins d’avoir un franchise QB à même d’être plus rentable, ne serait-ce qu’à moyen terme.

3. Cleveland Browns
Choix d’origine : Trent Richardson, RB
Nouveau choix : Robert Griffin III, QB
Faits d’armes : Pro Bowl en 2012, rookie offensif de l’année en 2012
Certes, RGIII a connu une impressionnante régression depuis sa saison rookie. Mais se rappelle-t-on du niveau de l’intéressé en 2012 ? Un bras canon, une capacité hors norme à se dégager de la pression dans la poche … Griffin III appartient bien au gratin de cette draft. Encore fallait-il l’utiliser et le protéger de manière plus intelligente de la part du coaching staff …

4. Minnesota Vikings
Choix d’origine : Matt Kalil, OT
Nouveau choix : Luke Kuechly, LB
Faits d’armes : 2 Pro Bowls, 2 fois All-Pro, meilleur plaqueur de la ligue en 2012 et 2014, rookie défensif en 2013
En draftant Luke Kuechly, les Panthers ont parfaitement anticipé l’après Jon Beason, cadre de la franchise mais sur la pente descendante à l’époque. Qui aurait reproché aux Vikings de tenter le même pari pour concurrencer Jasper Brinkley ? Minnesota avait sans doute des besoins prioritaires, mais Kuechly aurait fait beaucoup de bien à cette défense, aux côtés de Chad Greenway notamment.

5. Jacksonville Jaguars
Choix d’origine : Justin Blackmon, WR
Nouveau choix : Alshon Jeffery, WR
Faits d’armes : Pro Bowl en 2013, deux saisons à plus de 1 000 yards
Nul ne sait si Jeffery aurait connu la même trajectoire en étant drafté aussi haut, mais l’actuelle star des Bears était bien le joueur sur qui miser, concernant le poste de receveur. Sur ces trois dernières saisons, Jeffery a presque cumulé 3 000 yards à la réception, contre un peu plus de 1 200 pour Blackmon. Et dire que Jeffery n’a longtemps été qu’une deuxième option …

6. Dallas Cowboys
Choix d’origine : Morris Claiborne, CB
Nouveau choix : Bobby Wagner, LB
Faits d’armes : vainqueur du SuperBowl 48, Pro Bowl et 1st Team All-Pro en 2014, trois saisons à plus de 100 plaquages
Cette draft 2012 n’était pas qu’une excellente classe de quarterbacks. C’était aussi un redoutable groupe de linebackers. Il est vrai que les Cowboys avaient déjà à l’époque Sean Lee ou Bruce Carter au sein de leur roster, mais les Texans jouaient aussi en 3-4 et auraient sans doute anticipé de belle manière un passage en 4-3, sans croiser les doigts pour espérer l’émergence de Rolando McClain.

7. Tampa Bay Buccaneers
Choix d’origine : Mark Barron, S
Nouveau choix : Alfred Morris, RB
Faits d’armes : 2 Pro Bowls, 2nd Team All-Pro en 2012, trois saisons à plus de 1 000 yards
Parmi les deux joueurs sélectionnés au premier tour par les Bucs, figure Doug Martin, auteur d’un bon début de carrière, avant un parcours plus délicat, surtout d’un point de vue santé. Alfred Morris s’est lui montré plus régulier depuis son arrivée dans la ligue, et ce malgré un contexte également compliqué ces deux dernières années.

8. Miami Dolphins
Choix d’origine : Ryan Tannehill, QB
Nouveau choix : Ryan Tannehill, QB
Faits d’armes : Plus de 4 000 yards à la passe en 2014
Difficile de sortir un joueur du top 10, quand il ne fait que progresser. Tannehill a encore une marge pour valider pleinement son statut de franchise QB, mais il est sur la bonne voie.

9. Carolina Panthers
Choix d’origine : Luke Kuechly, LB
Nouveau choix : Lavonte David, LB
Faits d’armes : 1st Team All-Pro, au moins 139 plaquages par saison
Plus de Kuechly, plus de Wagner ? Et alors … Lavonte David n’est peut-être pas aussi médiatisé que ses deux collègues, et n’occupe pas forcément le même rôle sur le deuxième rideau, mais c’est une véritable machine à plaquer dont aurait pu profiter un spécialiste du poste, comme Ron Rivera. L’avantage aurait également été pour le joueur, en passant du fin fond de la NFC aux playoffs …

10. Buffalo Bills
Choix d’origine : Stephon Gilmore, CB
Nouveau choix : T.Y. Hilton, WR
Faits d’armes : Pro Bowl en 2014, deux saisons à plus de 1 000 yards
Le joueur discret de Florida International a fait du chemin chez les Colts. Petit à petit, le numéro 13 a déchargé Reggie Wayne du rôle de receveur numéro un, et fait désormais partie des principales menaces aériennes de la ligue. Une arme dont aurait bien eu besoin les Buffalo Bills, qui ont dû abandonner un premier tour supplémentaire pour aller chercher leur cible majeure en 2014, Sammy Watkins. Le contexte a tout de même son importance, Andrew Luck et E.J. Manuel ne boxant pas exactement dans la même catégorie …

PARTAGER