PARTAGER

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2015. Au programme aujourd’hui : les New York Jets.

Encore auteurs d’une saison décevante à seulement quatre victoires l’an dernier, les New York Jets arrivent dans cette saison 2015 avec la ferme intention d’enfin enclencher une montée en puissance. Le départ de Rex Ryan semble en tout cas avoir ouvert la porte à un changement d’ère à New York même si les retours de Darrelle Revis et Antonio Cromartie donnent un look vintage à cette équipe.

Todd Bowles et son nouveau staff arrivent donc armé d’une vaste mission. Redonner de l’allant à une franchise privée de succès depuis longtemps.

La saison dernière : 4 victoires – 12 défaites (4ème AFC East).

image
L’emblématique Darrelle Revis est de retour dans son équipe de toujours.

Mouvements à l’intersaison : L’ère Rex Ryan est dorénavant terminée. Parti aux Bills, l’ancien coach emblématique des Jets a laissé les clés de la maison verte et blanche à Todd Bowles. Très convoité, l’ancien coordinateur d’une défense des Cardinals qui a fait ses preuves l’an dernier se voit investi d’une mission très compliquée, remettre d’aplomb toute une franchise qui a plus fait rire qu’impressionné ces dernières années. Pour l’aider dans sa tâche, les Jets sont parvenu à faire venir un renfort de tout premier plan avec le receveur Brandon Marshall, qui remplacera numériquement Percy Harvin. Le tout en rapatriant les cornerback, Darrelle Revis et Antonio Cromartie.

Du côté de la draft, les Jets se sont montrés moins clinquants que les saisons précédentes. Néanmoins, l’arrivée de Devin Smith en receveur numéro trois derrière Eric Decker et Brandon Marshall pourrait bien être l’une des bonnes surprises de la saison à venir. L’arrivée de Leonard Williams pourrait aussi rendre encore plus effrayant le front seven des Jets lorsqu’il va faire équipe avec Muhammad Wilkerson et Sheldon Richardson. Le quarterback Bryce Petty arrive, lui, comme un cheveu sur la soupe mais pourrait bien avoir sa chance si le nouvel arrivant Ryan Fitzpatrick venait à décevoir en l’absence de Geno Smith.

Arrivées notables : Ryan Fitzpatrick (QB), Brandon Marshall (WR), Darrelle Revis (CB), Antonio Cromartie (CB), Zac Stacy (RB), Corey Hilliard (OT), James Brewer (OT), James Carpenter (G), Joe Mays (LB), Buster Skrine (CB), Marcus Gilchrist (S), Javier Arenas (CB)
Re-signatures : David Harris (DE), Leger Douzable (DT/DE)
Draft : Leonard Williams (DE/DT), Devin Smith (WR), Lorenzo Mauldin (LB), Bryce Petty (QB), Jarvis Harrison (G), Deon Simon (T)
Pertes notables : Michael Vick (QB), Percy Harvin (WR), John Conner (FB), Greg Salas (WR), Kendrick Ellis (T), Nick Bellore (LB), Kyle Wilson (CB), Philip Adams (CB), Dawan Landry (S)

Les points forts : Les Jets se présentent pour cette saison 2015 avec ce qui est probablement la meilleure paire de cornerbacks de la ligue. Faire revenir Darrelle Revis de New England tout juste auréolé de son premier titre est clairement un gros coup. Pouvoir compter sur un des trois meilleurs spécialistes du poste change vraiment quelque chose pour cette défense. Sorti par la petite porte après une saison décevante avec les Jets, déjà, en 2013, Antonio Cromartie a connu une véritable renaissance l’an dernier dans l’Arizona aux côtés de Patrick Peterson et fera office d’atout majeur lui aussi.

La ligne défensive aura elle aussi fière allure cette saison. La paire de defensive ends Wilkerson-Richardson a combiné 14 sacks l’an dernier et rien ne permet de penser qu’ils ne feront pas au moins aussi bien cette saison si ils restent tout les deux en dehors des ennuis judiciaires. Avec le sixième choix de la draft, Leonard Williams, les Jets semblent de toute façon jouir d’une belle profondeur à ces postes la.

La paire de receveurs Eric Decker-Brandon Marshall peut faire peur sur le papier. Néanmoins, rien ne permet d’être sur que cela va fonctionner tant le manque au poste de quarterback est grand. Aussi, Marshall n’est-il pas déjà sur le déclin ?

Les points faibles : Comment ne pas parler du poste de quarterback ? Geno Smith n’a jamais semblé capable de montrer qu’il avait l’étoffe pour être un quarterback titulaire efficace en NFL. Ses lectures sont souvent aussi déficientes que ses prises de décision et son incapacité à atteindre les 60% de réussite à la passe sur la saison dernière en sont la preuve. Au final, sa blessure pourrait être une bonne chose pour des Jets qui seront contraints et forcés de promouvoir Ryan Fitzpatrick. Si il n’est pour autant pas une réelle réponse aux problèmes rencontrés à ce poste, il s’agit d’un joueur sans coup d’éclat mais qui sait maintenir un niveau moyen correct.

Ils ne pourront, cependant, toujours pas compter sur une ligne offensive qui apparaît toujours aussi faible, mis à part le centre Nick Mangold qui semble bien seul. Les Jets ont bien tenté un coup en faisant venir James Carpenter des Seahawks au poste de guard, mais cela reste un joueur très sujet aux blessures.

A l’issue de la saison 2014, le corps de linebackers semblait mériter un peu de recrutement. Pourtant, David Harris et Demario Davis seront toujours les titulaires pour la saison à venir. Un choix, voulu ou non, qui pourrait devenir problématique.

Facteur(s) X : Le nouveau coaching staff apparaît clairement comme la clé de la saison des Jets. Hormis un interim de quelques mois aux Dolphins, Todd Bowles n’a jamais occupé ce poste en NFL. Efficace au poste de coordinateur défensif à Arizona, il a été à la bonne école avec Bruce Arians. Un grand coach défensif qui sait tirer partie des quelques atouts que présente son attaque peut tirer un très bon parti de cet effectif sur une année ou le calendrier, sans être réellement clément, offre de belles opportunités. Mais Bowles est-il réellement un grand coach défensif suffisamment aidé pour tirer parti des rares atouts que lui offrent son attaque ? La clé de la saison des verts et blancs réside probablement dans cette problématique.

Calendrier : Browns, @Colts, Eagles, @Dolphins, Bye week, Redskins, @Patriots, @Raiders, Jaguars, Bills, @Texans, Dolphins, @Giants, Titans, @Cowboys, Patriots, @Bills

En résumé : Les New York Jets arrivent à l’aube d’une saison 2015 avec un effectif clairement amélioré par rapport à 2014. Cela dit, de gros points faibles persistent à commencer par un poste de quarterback quasiment aux abonnés absents, une véritable tare dans la NFL d’aujourd’hui. Pour autant, le corps de receveurs semble s’être amélioré, le poste de cornerback a retrouvé son lustre d’antan et la ligne défensive devrait continuer à faire du dégât. Les newyorkais continuent donc leur progression mais seront probablement trop justes pour viser une place en playoff dans une AFC East densifiée.

Le pronostic : 6 victoires – 10 défaites (4èmes AFC East)

PARTAGER