PARTAGER

garoppolo_140815

La présaison est lancée pour de bon. Jeudi soir, douze équipes étaient sur le pont, donc certains gros prétendants au titre. Voici l’essentiel de leurs performances.

New England Patriots – Green Bay Packers : 11-22
Les Patriots sont enfin de retour à la rubrique football. Accueilli comme un héros par son public, Tom Brady a joué deux séries, avec seulement une passe complétée sur quatre et aucun point au tableau des scores. Jimmy Garoppolo a eu beaucoup plus de temps puisqu’il a joué tout le reste du match.

Le bilan est mitigé pour la doublure de Brady. Pas aidé par une ligue offensive en chantier, Garoppolo n’a réussi que 5 passes sur 13 en première mi-temps, mais 15/17 après la pause, malgré une interception. Les 7 sacks qu’il a encaissé confirment les rumeurs venant du camp d’entrainement disant qu’il aurait tendance à trop garder le ballon. Sa fiche finale : 20/30, 159 yards, une interception. Il y a encore du travail.

Le seul touchdown des Patriots est l’oeuvre de Jonas Gray, sur une course de 55 yards dans le second quart. New England a ensuite converti à deux points.

Pour les Packers, c’était une répétition. Aaron Rodgers (11/19, 117 yards) a fait ses gammes, échouant sur une quatrième tentative à deux yards de la end zone sur son premier drive, avant de mener les siens à un field goal sur sa troisième et dernière série. Scott Tolzien (10/16, 107 yards, 1 TD) et Brett Hundley (4/6, 60 yards, 1 TD) ont tous les deux trouvé la end zone.

Baltimore Ravens – New Orleans Saints : 30-27
Il y a encore du travail pour la défense des Saints. Dès leur premier drive, les Ravens ont trouvé le chemin de la end zone, derrière un Joe Flacco (5/6, 33 yards) impeccable. Le leader de Baltimore n’a joué qu’une série, mais Matt Schaub a enchainé en trouvant Michael Camparano pour un touchdown sur le drive suivant (14-0), puis en menant son attaque à un field goal (17-0).

Drew Brees préservé, c’est Luke McCown (7/10, 75 yards, 1 TD) qui a débuté à la mène pour New Orleans. Dans le second quart, il trouve Brandin Cooks pour réduire le score (17-7). Les remplaçants des Saints se sont d’ailleurs montré plus fringuants, en repassant devant à deux minutes de la fin sur un touchdown du sol de Marcus Murphy. Mais le quarterback Bryn Renner (6/14, 88 yards, 1 int) a finalement donné la victoire à Baltimore grâce à un touchdown au sol à deux secondes de la fin.

Detroit Lions – New York Jets : 23-3
L’attaque des Lions a peut-être trouvé le coureur qu’elle cherche depuis des années. Ameer Abdullah a en tout cas réussi ses débuts, avec 67 yards gagnés en 7 tentatives, dont une échappée de 45 longueurs. Offensivement, Detroit pourrait faire très mal cette saison. Matt Stafford s’est montré en jambe sur sa seule série, avec deux passes complétées en autant de tentatives et un touchdown de 35 yards lancé à Golden Tate.

Les choses sont moins encourageantes pour les Jets, même si les choses sont à relativiser vu le maigre temps de jeu accordé à Ryan Fitzpatrick (2/3, 16 yards). Présent pour une seule série, le nouveau titulaire a mené son équipe à un field goal. Bryce Petty (10/18, 50 yards) n’a pa fait mieux et l’attaque New Yorkaise n’a gagné que 123 yards au total, contre 428 yards pour Detroit.

manziel_140815

Cleveland Browns – Washington Redskins : 17-20
La discrétion lui va si bien. Après des mois de doûte, Johnny Manziel est redevenu Johnny Football. Au moins le temps du soirée. Aligné avec les remplaçants, Manziel s’est montré sous un bien meilleur jour que la saison dernière, avec une course de 12 yards pour un touchdown, qu’il n’a d’ailleurs pas célébré avec son « money sign » désormais rangé au placard. Manziel a aussi trouvé la cible sur 7 de ses 11 passes, pour un petit total de 42 yards.

Johnny Football est loin d’avoir mis la main sur le poste de titulaire, car Josh McCown (5/5, 33 yards, 1 TD) a été parfait sur son seul drive de la soirée, bouclé par un touchdown.

Beaucoup moins parfait, Pierre Garçon, auteur d’un affreux drop alors qu’il pouvait filer seul au touchdown. Pas sympa pour les stats de Robert Griffin (4/8, 36 yards), qui a tout de même réussi quelques belles passes. Kirk Cousins (12/14, 154 yards) a aussi été en vue. C’est lui qui a mené la remontée des remplaçants de Washington vers la victoire.

Chicago Bears – Miami Dolphins : 27-10
Les Dolphins ont perdu, mais Ryan Tannehill a gagné. Sur sa seule série du match, le lanceur des Dolphins a maitrisé la défense adverse jusqu’à trouver Jarvis Landry pour un touchdown. Fiche finale de Tannehill : 6/7, 56 yards, 1 TD.

Jay Cutler (4/7, 42 yards), a eu plus de mal, avec un field goal glané en deux séries. Face à lui, Ndamukong Suh a été discret.

Les remplaçants de Chicago ont fait le boulot pour arracher la victoire, notamment grâce à deux interceptions. Mais la défense titulaire à de quoi inquiéter.

San Diego Chargers – Dallas Cowboys : 17-7
Dans ce match entièrement peuble de remplaçants, la bonne nouvelle est venue de Danny Woodhead, auteur du premier touchdown du match pour sa première apparition depuis sa blessure à la cheville il y a quasiment un an.

Contrairement à Ameer Abdullah, le coureur rookie des Chargers Melvin Gordon a été muselé, avec seulement 11 yards en 6 courses.

PARTAGER