PARTAGER

Ereck-Flowers-New-York-Giants-Offensive-Lineman

 Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2015. Au programme aujourd’hui : les New York Giants.

L’intersaison a été plutôt calme pour les Giants au niveau du recrutement. Ils ont ajouté des joueurs intéressants comme Shane Vereen, J.T. Thomas ou encore Dwayne Harris. Ce sont les activités en dehors du football qui ont occupé les Giants depuis le 4 juillet, lorsque Jason Pierre-Paul s’est gravement blessé à une main. Le defensive a dû se faire amputer un doigt et la date de son retour n’est toujours pas connue.

Il s’agit peut-être également de la dernière chance de Tom Coughlin car même si son contrat va jusqu’à la fin de la saison 2016, les Giants ne sont pas allés en playoffs depuis leur victoire au Super Bowl lors de la saison 2011. Steve Spagnuolo est de retour à New York. Celui qui avait été le coordinateur défensif des Giants en 2007 et 2008 occupera le même poste en 2015.

La saison dernière : 6 victoires – 10 défaites

Mouvements à l’intersaison : En 2015, les Giants n’ont pas fait de grosses vagues en matière de recrutement. Ils ont surtout tenté d’apporter de la profondeur au banc, ce qui n’est pas un mal étant donné le nombre de joueurs inscrits sur la liste des blessés l’an passé (16).

C’est surtout au niveau de la Draft que les Giants ont recruté des potentiels titulaires. Au 1e tour, avec le 9e choix, ils ont pris le tackle offensif Ereck Flowers afin d’améliorer la protection d’Eli Manning. Au tour suivant, la franchise de New York a choisi Landon Collins, un joueur censé combler le trou laissé par Antrel Rolle au poste de safety. Le 3e, Owamagbe Odighizuwa, est un outside linebacker/defensive end. Le jeune homme est très prometteur, mais c’est encore un talent brut.
En jouant la carte de la stabilité, les Giants ont re-signé des joueurs importants, comme le fullback Henry Hynoski, le guard John Jerry ou encore le tight end Daniel Fells.

Arrivées notables : Shane Vereen (RB), J.T. Thomas (OLB), Kenrick Ellis (DE), George Selvie (DE), Dwayne Harris (WR), James Jones (WR)
Re-signatures : Henry Hynoski (FB), John Jerry (OG), Daniel Fells (TE), Chykie Brown (CB)
Draft :  Ereck Flowers (OT), Landon Collins (SS), Owamagbe Odighizuwa (OLB/DE), Mykkele Thompson (FS), Geremy Davis (WR), Bobby Hart (OG)
Pertes notables : Zach Bowman (CB), Spencer Paysinger (OLB), Antrel Rolle (SS), Walter Thurmond (CB), J.D. Walton (C)

Les points forts : L’attaque aérienne devrait être la principale qualité des Giants en 2015. Elle devrait même être l’une des meilleures de la ligue. Avec Odell Beckham Jr., Victor Cruz et Rueben Randle, la franchise de New York a trois receveurs capables de dépasser les 1000 yards en une saison. De plus, ils possèdent un running back, Shane Vereen, plus que capable de réceptionner la balle en sortant du backfield. Ajoutez à cela quelques vétérans de la trempe de James Jones et Dwayne Harris et cela risque de faire beaucoup de mal aux défenses adverses. Eli Manning, toujours très capable, devrait réussir à tirer le meilleur de ses receveurs.

Il y a de la qualité au poste de cornerback, à condition que les titulaires restent en bonne santé. Prince Amukamara et Dominique Rodgers-Cromartie devront être à leur affaire car ils devront montrer l’exemple dans le secondary pour épauler le rookie strong safety, Landon Collins. Le duo avait été performant en 2014 avant la blessure d’Amukamara.

Les points faibles : Le poste de safety a très peu d’expérience. Il est très difficile de savoir à quoi s’attendre. Landon Collins a un potentiel énorme, mais pourrait avoir besoin d’un temps d’adaptation. Même avec la récente acquisition de Brandon Meriweather qui apportera certainement un plus au niveau du leadership, les Giants semblent un peu juste à ce poste.

La ligne offensive, encore et toujours. Elle a été un problème pour les Giants depuis plusieurs saisons et même si elle semble s’être améliorée, il n’y a pas de garantie qu’elle soit à niveau. Le manque d’expérience est également un problème dans cette partie du jeu. Les deux tackles sont nouveaux. L’un, Ereck Flowers, est un rookie et l’autre, Marshall Newhouse, est une acquisition de l’intersaison. Le guard Weston Richburg va passer au poste de centre. Le niveau des joueurs de la ligne offensive n’est pas en question, mais il y a eu énormément de changements durant les dernières années et un chose est sûre en NFL : pour qu’une ligne offensive fonctionne, il faut de la stabilité et une véritable entente entre les joueurs. Difficile de rassurer Eli Manning avec ça.

Facteur X : le pass rush est à la fois la grande question et ce qui peut rendre la défense des Giants très dangereuse. Avec ces safeties inexpérimentés, la défense doit pouvoir compter sur son pass rush pour qu’ils aient à couvrir moins longtemps. Seulement, avec l’affaire Jason Pierre-Paul, le pass rush change totalement de visage avec ou sans l’apport du N°90 qui a compilé 42 sacks et 8 fumble forcés sur les 5 dernières saisons. Si Pierre-Paul peut jouer (à son niveau) et que les rookies montrent de belles choses. Il faudra vraiment se méfier des Giants cette saison.

Calendrier : @Cowboys, Falcons, Redskins, @Bills, 49ers, @Eagles, Cowboys, @Saints, @Buccaneers, Patriots, @Redskins, Jets, @Dolphins, Panthers, @Vikings, Eagles

En résumé : Les Giants ont joué la sécurité lors de l’intersaison et s’ils évitent les nombreux pépins physiques de l’an passé, ils devraient véritablement progresser. Le pass rush aura un grand impact sur les performances de l’équipe car il permettra de faire revenir l’attaque sur le terrain ou d’éviter de trop longues couvertures à des safeties inexpérimentés. Le côté offensif de la balle devrait être décisif car si l’attaque aérienne fait exploser l’arrière des défenses adverses, elle devrait ouvrir la voie au jeu de course. Il n’est donc pas seulement question de savoir quand Jason Pierre-Paul pourra jouer, mais pourra-t-il jouer à son niveau ? Si c’est le cas, les Giants peuvent espérer jouer le titre de division.

Le pronostic : 9 victoires – 7 défaites

PARTAGER